Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de physiologie expérimentale appliquée à la médecine, faites au collége de France: Cours du semestre d'été 1855
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28997/48/
GLANDES SAI.IVAIRRS. 
ÛO 
serment de l’acte sécrétoire, exister entre les cellules 
épithéliales, les vaisseaux sanguins ou lymphatiques et 
les nerfs, est i squ’à présent complètement ignoré 
des anatomistes et des physiologistes, aussi bien chez 
les oiseaux que chez les animaux mammifères. Toute, 
fois il m’a paru que la communication des cavités glun- 
dulaires était assez facile avec les vaisseaux lymplin. 
tiques, parce qu'il m’est souvent arrivé, en injectant 
les conduits salivaires, de voir passer l’injection dans 
les vaisseaux lymphatiques voisins. 
Chez les reptiles vivant dans l’air qui sont pourvus 
de glandes salivaires, tels que la tortue terrestre, j ai 
retrouvé le même type de structure que chez les oi¬ 
seaux, avec cette légère variante que les vacuoles de 
l’utricule glandulaire sont plus ténues, et que les cellules 
épithéliales, au lieu d'être simplement étalées sur des 
parois, sont disposées en sorte de mamelons festonnés 
proéminents dans la cavité glandulaire générale (fig.ô ). 
Fto. 5. — Mamelon glamlulaire faitant 
\aillie à la face interne flet vacuole« 
•let glandet ialivairet chez la toituc. 
a, a, a, inumr'iMi glani’uUiif ; — 
li, ri Hule.« <;|)ittii-li.ilc«. 
Chez les reptiles qui vivent dans l’eau, il y n, comme 
chez les poissons, absence de glandes conglomé¬ 
rées ; mais une particularité singulière, et qui, je 
crois, n a pas été signalée, c’est que, dans ce cas, la 
meinhranc muqueuse de la bouche, à peu près corn-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.