Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de physiologie expérimentale appliquée à la médecine, faites au collége de France: Cours du semestre d'été 1855
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28997/479/
471 
CHEZ LES OISEAUX. 
recueillit encore dans la vessie A environ i gramme 
de suc pancréatique que l’on ajouta à celui précédent, 
ment obtenu, et qui servit aux expériences suivantes: 
1* L’acide azotique produisit la coagulation en 
masse du suc pancréatique; en ajoutant un excès 
d’acide, la matière ne fut pas dissoute, mais elle se 
crispa et devint jaune; en faisant bouillir, cette ma¬ 
tière fut dissoute complètement. On constata compa¬ 
rativement avec du suc pancréatique de chien l’appa¬ 
rition des mêmes caractères. 
a* Par l’alcool le suc pancréatique de l’oie 
donna lieu à la précipitation abondante de flocons 
blanc bleuâtre; on laissa déposer ccs flocons à la 
partie inférieure du tube. On décanta ensuite l’al¬ 
cool avec précaution, et l’on ajouta de l’eau à la 
température de 3o à 4o degrés, qui opéra la dissolu¬ 
tion de la matière préalablement coagulée, à l’excep¬ 
tion de la substance muqueuse qui resta déposée et 
insoluble; mais on constata qu’il y avait eu réellement 
dissolution de la matière précipitée par l'alcool, car si 
l'on reprenait le liquide filtré et débarrassé des par¬ 
ties muqueuses insolubles, on y retrouvait les carac¬ 
tères de l’albumine, c’est-à-dire coagulation par la 
chaleur et précipitation par l'acide azotique. Cette 
expérience démontre que la matière organique du suc 
pancréatique de l’oie, comme celle du même liquide 
chez le chien, a la propriété de se redissoudre une 
fois qu'elle a été précipitée par l’alcool. 
Le même jour, 6 avril, à cinq heures trente minutes 
du soir, les deux tubes furent dérangés par l’animal.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.