Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de physiologie expérimentale appliquée à la médecine, faites au collége de France: Cours du semestre d'été 1855
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28997/476/
Il68 SUC PANCRÉATIQUE 
avons observés dan? les mammifères, ainsi qu’ou va 
le voir : 
Le 5 avril i85i, sur une oie adulte, bien portante, 
nourrie depuis quelques jours avec des pommes de 
terre cuites à l’eau et mélangées avec de la graisse, 
et étant en digestion, je pratiquai une fistule pancréa¬ 
tique. L’animal étant placé sur le dos, je fis immédia¬ 
tement, au-dessous du sternum, une incision qui inté¬ 
ressa successivement la peau et les muscles, et j’arrivai 
sur le duodénum après avoir déjeté le gésier à droite. 
Comme chez tous les animaux en digestion, le duo¬ 
dénum et le pancréas étaient rouges et présentaient 
une vive injection. Je cherchai les deux conduits pan¬ 
créatiques principaux, et j’y introduisis, après les 
avoir fendus, des petits tubes d’argent de 8 à 9 centi¬ 
mètres de longueur et de 1 millimètre environ de 
diamètre intérieur, et je les fixai par une ligature. 
Les deux tubes étant serrés sur chacun des conduits, 
je replaçai le pancréas dans l’abdomen, et je fis 
une suture aux parois du ventre, en ayant soin de 
laisser sortir au dehors les extrémités libres des deux 
tubes. Je laissai ensuite l’animal eu liberté, et il ne 
paraissait pas souffrant de l’opération , si ce n’est 
qu’il rendait très fréquemment des excréments, qui 
finirent même par être composés exclusivement par 
de l’acide urique. L’opération, qui fut assez rapi¬ 
dement faite, fut terminée à midi et demi. 
Le suc pancréatique ne commença à s’écouler par 
les tubes qu’à deux heures trente minutes (deux heures 
après l’opération). On apercevait alors à l’extrémité
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.