Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de physiologie expérimentale appliquée à la médecine, faites au collége de France: Cours du semestre d'été 1855
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28997/443/
SUR LES POéNOMÈNES DIGESTIFS. A&5 
l’animal suffoque el ses aliments lui sortent par la 
bouche eii même temps qu’il fait des efforts de vomis¬ 
sement. On en avait conclu autrefois que, après la 
section des pneumogastriques, les animaux n'avaient 
plus le sentiment de la satiété, et qu’ils mangeaient de 
manière à s’emplir outre mesure l’estomac et l œso- 
phagejusqu au larynx. Il y a là une cause d’erreur que 
nous avons reconnue en pratiquant l’expérience qui 
suit. 
Pour étudier quels étaient les phénomènes que pro¬ 
duit sur I estomac la section des pneumogastriques, 
nous avions fait une fistule stomacale k un chien. Celte 
fistule, plus large qu’a l'ordinaire, était maintenue 
habituellement bouchée avec une éponge. Il v avait 
plusieurs semaines que la fistule était parfaitement 
établie lorsque nous Times la section des pneumogas¬ 
triques : à ce moment l’animal était à jeun. Aussitôt 
après 1 opération on lui donna à manger de la viande 
qu il prit avec avidité. Pendaut ce temps nous regar¬ 
dions dans l'estomac ce qui s’y passait, et nous fûmes 
très étonnés de voir que rien de ce que l'animal man¬ 
geait n'arrivait dans l’estomac. Tout s’était accumulé 
dans son oesophage et l'animal se prit à vomir lorsque 
les aliments furent parvenus au nivca i du larynx La 
même expérience se produit chez les lapins, cl I œso¬ 
phage se remplit de matières alimentaires qui s’arrê¬ 
tent au niveau du cardia. Cela tient à ce que, dans 
celte condition, l’oesophage ne se trouve complètement 
paralysé qu’un certain temps apres la section des 
pneumogastriques.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.