Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de physiologie expérimentale appliquée à la médecine, faites au collége de France: Cours du semestre d'été 1855
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28997/299/
DESTRUCTION DU l'ANC II K AS. 291 
de I«t glycérine, de l’éther, etc. J’ai voulu chercher à 
perfectionner cette méthode d’opération parce que je 
suis convaincu que c est là le procédé elassiquequ’il faut 
employer pour détruire le pancréas et juger ainsi de 
sesfonctions par les troubles que sadestruction produit. 
tSur un chien de taille moyenne, et à jeun depuis 
vingt-quatre heures, j’a; injecté par le gros canal pan- 
ct*éatique de l’air avec une seringue. Mais je me suis 
aperçu aussitôt qu'une grande partie de l'air passait dans 
le duodénum, et ce passage s’opérait avec la plus grande 
facilité par l’anastomose entre le grand et le petit con¬ 
duit pancréatique. Alors je cherchai le petit canal et 
j en fis la ligature, après quoi je recommençai l’injec¬ 
tion d air dans le pancréas, et j’injectai dans cet organe 
3o centimètres cubes d air. Le pancréas se gonfla, 
devint comme emphysémateux; et je vis en même 
temps une grande quantité de cet air ainsi poussé dans 
le conduit pancréatique passer par grosses huiles dans 
les veines du pancréas et aller ainsi dans la veine 
po rte. Le conduit pancréatique fut lié pour empêcher 
l’air de sortir, le pancréas fut rentré dans l’abdomen 
et la plaie cousue comme à l’ordinaire. (J’ai vu sou¬ 
vent que les injections poussées dans les conduits pan¬ 
créatiques passent non-seulement dans les veines, mais 
aussi dans les vaisseaux lymphatiques.) 
Lanimal supporta bien cette opération; quelques 
jours après il était remis, et le paucréas avait repris 
ses fonctions, parce que l'injection d’air n’avait pro¬ 
duit qu'une inflammation passagère. 
Sur un autre chien de taille moyenne, et à jeun
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.