Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de physiologie expérimentale appliquée à la médecine, faites au collége de France: Cours du semestre d'été 1855
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28997/28/
20 CONSIDERATIONS GKNErAI.RS 
ver quo c’est là In méthode par excellence pour alia* 
quer les problèmes physiologiques. 
Nous vous ferons seulement remarquer que, dans le 
mode de procéder physiologiquement, on ne s’adresse 
pas nue question vague, qui n’a qu’un seul ternie, 
comme quand on se demande à quoi sert tel organe? 
On pose au contraire un problème à deux termes dont 
on cherche le rapport : savoir, un aliment d’une part, 
par exemple, et l'appareil digestif qui doit le modifier 
de l’autre. La solution, quelle qu’elle soit, est néces¬ 
sairement précise comme la question elle-même. 
Enfin, messieurs, si l’expérimentation se fonde sur 
les connaissances anatomiques les plus précises, de 
même l’anatomie ne vaut qu’en appelant l’expérimen¬ 
tation à son aide; les deux ordres de notions se com¬ 
binent nécessairement. 
Mais l’expérimentation présente en physiologie plus 
de difficultés que dans toute autre science, non-seule¬ 
ment par les raisons que nous avons données plus haut, 
mars surtout parce que toutes les fonctions sont inti¬ 
mement liées les unes aux autres dans l’être vivant, 
bc là il résulte que le trouble qu’on fait porter sur 
une fonction retentit ordinairement sur les autres, 
et que des phénomènes généraux viennent plus ou 
moins modifier ou compliquer les actions locales 
qu'on a déterminées. On peut alors, si l’on n’est pas 
prévenu, prendre le phénomène secondaire pour le 
fait principal, le phénomène pathologique pour l’état 
noi mal. Ce sont des causesd erreurs qui, en s’introdui¬ 
sant dans 1 experimentation , donnent naissance à des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.