Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de physiologie expérimentale appliquée à la médecine, faites au collége de France: Cours du semestre d'été 1855
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28997/274/
206 9VC PANCREATIQUE. 
on a jeté aussitôt sur un filtre la liqueur avec le préci¬ 
pité, et 1 on a épuisé à froid par l'eau, l'alcool, puis l'éther. 
(/?). Let her a dissous une quantité assez, forte de 
matière grasse qui se retrouve surtout dans les pre¬ 
mières parties du traitement; il a dû. de pins, dis¬ 
soudre les sels à base alccliue , à supposer que le 
corps gras précédemment isolé eu contint ; enfin, il a 
dû enlever |a plus grande partie de i oli-atc de strou— 
tiane, composé qui a paru se trouver, en effet, dans 
les derniers traitements. 
(â.j Le précipité ainsi épuisé par l’éther froid et 
desséché a été décomposé par l’acide chlorhydrique 
bouillant. On a isolé par là l'acide gras qu'il renfer¬ 
mait, acide gras cris Ut liin fusible à fit ilcgrcs. Traité 
de nouveau par l’eau de strontium? cl I ether, puis par 
l’acide chlorhydrique, cet acide gras conserve le même 
point de lusion, 6t degrés. 
(B.) Après avoir «»ailé par l’éther le mélange de 
graisse de porc et de suc pancréatique, on a ajouté île 
1 eau à ce mélange non encore épuise, on a filtré et 
coagulé par la chaleur le liquide aqueux ; puis filtré de 
nouveau et évaporé à sec au bain-marie, en présence 
de l oxyde de plomb. Ou a repris par l'alcool absolu 
froid, traité par I acide suifhydrique qui colore en noir 
le liquide, filtre, évaporé au bain-marie. On a alors 
obtenu ainsi un dernier résidu déliquescent d’un goût 
légèrement sucré, puis salin, d ailleurs extrêmement 
faible. 
3* Comme contrôle de I expérience précédente, si¬ 
multanément à la même série de traitements ont été
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.