Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de physiologie expérimentale appliquée à la médecine, faites au collége de France: Cours du semestre d'été 1855
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28997/246/
2o8 SUC PANCRFATIQUU. 
I.a composition du suc pancréatique que nous 
venons de donner d’une manière générale, bien 
qu’elle ait été obtenue sur des chiens, doit cependant 
être considérée comme représentant la composition du 
suc pancréatique normal, non-seulement chez cet ani¬ 
mal, mais chez les autres mammifères. Les analyses 
chimiques dans lesquelles on donne moins de matière 
organique que nous n’en avons signalé, sont faites sur 
du suc pancréatique anormal. L’analyse du suc pan¬ 
créatique du cheval par MM. Leurct et Lassaigné est 
faite avec du suc pancréatique anormal ; aussi ces au¬ 
teurs signalent 99,1 pour 100 d'eau et seulement 0,9 
fie matières solides. Nous savons d'ailleurs maintenant 
que le suc pancréatique du cheval recueilli dans de 
bonnes conditions est très-riche en matière coagulable, 
et ( analyse de MM. Tiedemann et (rmeliu du suc 
pancréatique de cheval, qui a été faite sur du suc nor¬ 
mal du même animal, est tout à fait opposée à celle 
de MM. Leuret et Lassaigne. 
Les matières salines du suc pancréatique ne donnent 
pas au suc pancréatique ses propriétés particulières: 
car, lorsqu'on a isolé la matière organique, ou trouve 
que c’est dans cette dernière que réside la propriété 
spéciale active du liquide pancréatique. 
Les auteurs qui, avant moi,avaient vu la matierecoa¬ 
gulable du suc pancréatique, n’avaient pas reconnu en 
elle l'agent essentiel de ce suc auiinal ; ils l'avaient con¬ 
fondu avec l’albumine; mais, si elle s’en rapproche 
par quelques caractères , j’ai prouvé dès 1849, dans 
mou premier mémoire, qu elle en diftere complètement
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.