Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Physiologie des muscles et des nerfs du Homard
Person:
Fredericq, Léon G. Vandevelde
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit27654/36/
( 806 ) 
4° Parce qu’elles se colorent plus vivement par les 
agents colorants. Cette différence est très-marquée pour 
l’hématoxyline, un peu moindre pour le picrocarium. 
En dehors de ces quelques différences, ces cellules sont 
en tout semblables à celles de la région profonde. 
Tubes secondaires. 
Dans la région inférieure de la glande, on trouve huit à 
dix de ces tubes sur une coupe; ils sont disposés en deux 
couches (fig. 3). Ils sont séparés par des septa conjonctifs 
dépendants de l’enveloppe externe de la glande; cette 
séparation est complète et fort bien marquée. 
Mais à la partie supérieure de l’organe, le nombre de ces 
tubes est considérablemeut réduit; en effet, ils se réunis¬ 
sent successivement à deux ou à trois (fig. 5), de sorte qu’à 
ce niveau il n’en reste plus qu’un petit nombre, formé de 
la réunion de tous les autres (fig. 4). 
En même temps, les septa conjonctifs sont devenus 
beaucoup moins importants, ils ne séparent plus complète¬ 
ment les divers tubes secondaires les uns des autres. 
Il résulte de ces différences, ainsi que de celles qui exis¬ 
tent dans la forme des tubes primaires, qu’une coupe de la 
glande, faite au niveau de la partie supérieure,diffère com¬ 
plètement d’une autre qui traverserait la portion infé¬ 
rieure de l’organe, comme il est aisé de s’en convaincre 
par la comparaison des figures 3 et 4. 
Les canaux excréteurs, qui occupent ordinairement 
l’axe des tubes secondaires, méritent bien plutôt le nom 
de sinus ou de confluents que celui de canaux. 
En effet, ils n’ont pas de paroi propre différenciée comme 
telle. Ils sont limités par les parois des tubes primaires,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.