Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Physiologie des muscles et des nerfs du Homard
Person:
Fredericq, Léon G. Vandevelde
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit27654/19/
( 789 ) 
Ainsi le courant constant ne constitue un excitant du 
nerf qu’au moment de sa rupture ou de sa fermeture à 
condition qu’il soit d’intensité moyenne. Avec un courant 
fort on obtient des contractions seulement à la rupture ou 
seulement à la fermeture suivant la direction du courant 
(ascendant on descendant). Nous n’avions pas assez de 
sujets d’expérience à notre disposition pour vérifier tous 
les cas de la loi des secousses de Pflüger. 
Le nerf est très-sensible aux secousses d’induction. Les 
violences mécaniques constituent également un excitant 
puissant. Nous n’avons pas expérimenté l’action des exci¬ 
tants chimiques. 
Le curare empêche l’excitation du nerf de se trans¬ 
mettre au muscle. L’excitabilité propre du muscle paraît 
accrue dans ce cas. 
Les nerfs du homard séparés de l’animal perdent très- 
rapidement leur excitabilité. Cela rend ces expériences 
assez laborieuses, la préparation du nerf demandant du 
temps et des soins. Dans un nerf coupé, l’excitabilité dis¬ 
paraît progressivement, tranche par tranche, en allant de 
la surface de section à l’extrémité périphérique. Ainsi, sur 
une pince séparée du corps de l’animal, il arrive un moment 
où l’excitation électrique du nerf près de la surface de 
section ne produit plus de contraction musculaire, alors 
que la même excitation appliquée sur un point plus rap¬ 
proché du muscle y provoque de violentes secousses. 
§ VIL — Courant nerveux. 
Pour faire nos expériences sur le courant électrique des 
nerfs du homard nous avons employé l’appareil décrit 
pour le courant musculaire. Si l’on place le nerf supporté 
2me SÉRIE, TOME XLVII. SI
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.