Bauhaus-Universität Weimar

PHASES DES VIBRATIONS RENDUES VISIBLES. 215 
qui-pénètrent jusqu’au centre de la cavité en traversant deux 
montures hermétiques (c, o'). Deux vis micrométriques permettent 
de-’les-placer de manière que leurs orifices touchent les centres 
des deux membranes; qui les ferment comme feraient des sou¬ 
papes. Ces deux tubes communiquent avec Un bec de gaz à l’exté¬ 
rieur, où ils conduisent un jet de gaz emprunté au tambour toutes 
les fois que les membranes laissent les orifices à découvert, en¬ 
semble ou tour à tour. 
Comme dans les nœuds les deux membranes sont poussées en 
même temps vers l’intérieur du tambour à chaque compression, 
et tirées au dehors à chaque dilatation, de sorte que, pendant 
chaqpé vibration .-complète les deux orifices sont simultanément 
ouvejris;ün,e fois et .fermés Une fois, on pouvait s’attendre à- voir, 
dansr'le miroir tournant; une série de flammes hautes et égale¬ 
ment espacées. Dafts. les. ventres au contraire, on pouvait s’atten¬ 
dre à-.voir :1e mombre des images doublé, puisque, au même 
moment où l’une des membranes vient fermer l’un des orifices, 
l’autre laisse le second orifice à découvert deux fôis pendant une 
vibralion .complète. La pression de .plusieurs centimètres d’eau, 
avec laquelle le gaz d’éclairage dans la capsule tend les mem¬ 
branes en dehors, est la cause que cette prévision n’a pu être 
complètement justifiée par l’expérience, car il s’est trouvé que, 
dans les nœuds, aux moments où le mouvement des membranes 
est renversé, là dilatation de l’air ambiant n’a pas assez de force 
pour les tirer encore plus en dehors et les détacher en même temps 
des deux orifices où elles restent comme collées. Mais cette cir¬ 
constance même fait que les flammes à soupapes deviennent des 
indicateurs d’une merveilleuse sensibilité pour la détermination 
directe des nœuds, qui, ainsi que je l’ai dit, ne peut se faire d’une 
manière très précise ni par l’oreille, ni par les flammes manomé- 
triques ordinaires, et encore moins, ajouterai-je, au moyen des 
membranes libres.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.