Bauhaus-Universität Weimar

f 
c l I4 !!!' je traitai It* mélange a leavers lequel. j'avais fail 
V»iV, I ’• 
• . • » ■ , 
|,;[''t r l’ozone avec la potasse concentrée.’.et je fis bouillir 
ce qu’il m? se dégagea plus d’aimuohiaquc. Ensuite, 
j’éva parais, {’acidifiais par l'acide sulfurique dilue, el je Irailai 
il,ii rêllier. pur. anhydre, L'exlrail étliéré, évaporé fui Iraîlé 
vit du sulfure de carbone qui, selon lîartli el Il la si- 
w »• I /1 ) dissout rdcide benzoïque seul, el laisse indissous le 
p-e\\benzoïque 1a* sulfure de carbone dissout entièrement 
|, \lrail éthérique en ne laissant aucun résidu ce qui exclut 
h présence d’acide paroxy benzoïque ; en le faisant évaporer 
j.. n'obtins tpit* de l’acide benzoïque sans tract's d'acides saly- 
rilitple. 
Sous rintluence de l'ozone (*t en présence, d'alcali lé 
It. n/onilrile s<‘ transforme coinplètement en benzamide. Le 
même fait a lieu en laissant simplement le beiizonitrilc pendant 
plusieurs heures en présence d’une solution diluée KOI I h 
l.i 'température de 10". 
Je préparai de l’oxydule de cuivre en réduisant un sel de 
re niflai avec du glucose, je li* lavai et je le mis dans un ballon 
,i veç quelques «ranimes tie benzonilrile. Pendant plusieurs jours 
je mis It* ballon au bain-marie, ensuite la saison étant'déjà 
chaude, je le laissai à la température de la chainbre lîO41) 
pendant presque deux mois, eu .agitant «h* temps à temps 
suis rien ajouter. La hquour se colora peu a peu en vert 
Imicé, et lorsque j’ouvris^le ballon .jp* pus‘constater de-nom¬ 
breux cristaux de benzamide qui étaient mêles à l’oxydiile 
encore présent et qui nageaient à la surface des - gouttelettes, 
huileuses de beiizonitrilc indécomposé. Pas tie trace d’aiilres 
produits. Ici comme dans le cas précèdent le seul dérire du 
heiizonilrih' a été la benzamide. 
Ces résultats, qui .montrent combien le passage de l'état 
de benzonilrile a celui d<* benzamide est facile et se fail dans 
les conflit ions qui existent dans le< tissus vivants, contri¬ 
buent a rendre beaucoup plus interessante encore la façon 
dc.se comporter du benzonilrile dans l'organisme, qui ne 
! *) Liebig’s Annalen lSu”>, Bit. lût. S 'JTO.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.