Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, Tome 1. Edité par Albert Dastre
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit13481/49/
10 
lOUHS DE I’ll YslOl.OGIE GÊNÉ KAIE. 
nous aurons énuméré les parlies essentielles de ce ma¬ 
gnifique établissement élevé à la science. 
Le professeur Ludwig a prononcé un discours à l’épo¬ 
que où il ouvrit son laboratoire, dans lequel il insistait 
sur l’utilité des travaux pratiques d’expérimentation 
pour lesquels il est richement doté; du Bois-Rcvmond, 
Kühne, Czermark, se sont tous exprimés dans le même 
sens, et moi-même je ne suis ici que l’écho du mouve¬ 
ment physiologique qui partout se produit (1). 
Le laboratoire du physiologiste est nécessairement 
complexe, en raison de la complexité des phénomènes 
qui y sont étudiés. Il est disposé naturellement pour 
trois ordres de travaux différents : 1° les travaux de 
vivisection; 2° les travaux physico-chimiques; 3° les 
travaux anutomo-histoloyiques. S’agit-il, par exemple, 
d’étudier la digestion. il faudra d’abord faire une 
vivisection pour établir une fistule stomacale ou pan¬ 
créatique, etc., puis procéder à une analyse chimique 
des sécrétions, et enfin se rendre compte de la structure 
intime des glandes qui sécrètent ces sucs digestifs. 
(I) Depuis l'époque (1S70-1871, à laquelle a été f.iile et publiée celte 
leçon, beaucoup de changements sonl effectués, beaucoup de nouvelles in¬ 
stallations physiologique* ont eu lieu. Eu Hongrie, ou went encore de bâtir 
il< s laboratoires qui dépassent, dit-on, tout ce qu'ou avait Tait jusqu'alors. 
A Genèse on a également de splendides instituts. La France seule, qui a tu 
cependant l'initiative dans cette scicuce qui sera l’honneur du su« siècle, 
reste attardée; quoique des améliorations oient clé introduites, elles sont 
encore bien insuffisantes. Nous ne coulons pas dire que la physiologie fran¬ 
çaise ail décline | our cela; elle lient toujours sa place honorable dans le 
monde savant. S'il est utile d'avoir de grands et beaux laboratoires, cela ne 
suffit pas pour faire de grandes découvertes; il faut encore fonder une 
>ainc critique physiologique, suivre une bonne méthode, avoir de bons prin¬ 
cipes. Il faut, eu un mol, un bon instrument et un habile ouvrier.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.