Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, Tome 1. Edité par Albert Dastre
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit13481/405/
374 LEÇONS SUR LES PHÉNOMÈNES DE LA VIE. 
circulatoire. Il y a une fonction vocale daus le larynx, mais 
il n’y a pas de propriétés vocales dans ses muscles, etc. 
La conclusion pratique de ces considérations, c’est 
qu il importe surtout de connattre objectivement les 
propriétés élémentaires fixes, invariables, qui sont la 
base fondamentale de toutes les manifestations de la 
vie. C’est le but que se propose la physiologie générale. 
La vio est véritablement dans les éléments orga¬ 
niques ; c’est toujours là que uous devons placer le pro¬ 
blème physiologique réel, qui se traduit par l’action du 
physiologiste sur les phéuomènes de la vie. —C’est parle 
déterminisme appliqué à la connaissance de ces éléments 
orguuiques que nous jhjuvous arriver à atteindre les 
phénomènes de la vie, mais jamais en agissant sur les 
propriétés, les fonctions, sur la vie elle-même, toutes 
conceptions métaphysiques. — Nous l’avons dit bien 
souvent, nous n’agissons directement que sur le physi¬ 
que, et sur le métaphysique que d’une façon médiate. 
Nous avous dit plus haut que l’on a voulu rendre 
compte des conditions de la complication croissante des 
êtres organisés, depuis les formes simples jusqu’aux 
plus compliquées, au moyen de deux principes généraux, 
le principe de la différenciation et le principe de la di¬ 
vision du travail physiologique. Nous-même proposons 
un troisième point de vue, que uous exprimons dans 
notre loi de la construction des organismes. 
La différenciation successive est uu fait démontré, 
lorsque l’on suit le développement d’uu être donné. 
Les éludes euibryogéniques, depuis C. F. Wolff, ont
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.