Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, Tome 1. Edité par Albert Dastre
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit13481/218/
1 Hf.OHIK CfcLI.UI.AIRK. 
185 
plus compliqué est un assemblage de vaisseaux, de fibres, 
de cellules, c’est-à-dire en somme, de cellules plus ou 
moins modifiées. 
Ce que nous venons de voir à propos des végétaux 
est vrai des animaux. Les éléments de tous les tissus ont 
été ramenés par les histologistes à la forme cellulaire. 
A cété des cellules bien caractérisées, prirent place les 
globules du sang, hématies et leucocytes, les corps fusi¬ 
formes du tissu conjonctif embryonnaire, les corps 
pigmentaires étoilés, les éléments de la glande hépatique, 
les fibres lisses, les myéloplaxes, qui sont des cellules à des 
états anatomiques différents. On reconnut (Remak, 
I852; Max. Schultze, 1801) que l’élément musculaire 
volontaire, la fibre striée se développait aux dépens d'une 
cellule unique, dont le noyau se dédoublait ou pro¬ 
liférait. Tout récemment encore, mon ancien col¬ 
laborateur, actuellement professeur au Collège de 
Prance, M. Ramier, rapprochait du type cellulaire, 
un élément qui semblait y échapper, la fibre ner¬ 
veuse. Il montrait que la fibre nerveuse était com¬ 
posée d’articles placés bout à bout, véritables cellules, 
que leur longueur considérable (1 millimètre chez les 
mammifères adultes) avait empêché de reconnaître 
jusque-là au microscope. 
En résumé, il est établi maintenant d’une manière 
générale, grâce aux travaux accumulés des histolo¬ 
gistes, que l’organisme est constitué par un assemblage 
de cellules plus ou moins reconnaissables, modifiées à 
des degrés divers, associées, assemblées de différentes 
manières. Ainsi, aux 21 éléments de Bichat, aux 21 lis-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.