Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Héros, personnages grecs et romains
Person:
Saint-Victor, Jacques Maximilian Benjamin de Bouillon, Pierre
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-4444364
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-4445439
STATUES. 
NRRI UUUÜÜNWÜWIRWUWU 
LE 
TIREUR UEPINE. 
 
DANS ce monument, placé depuis plusieurs siècles au Capitole, le vul- 
gaire crut long-temps voir llimage d"un jeune berger qu'un trait de cou- 
rage et de dévouement avoit illustré dans les guerres du moyen âge  
Ifoeil le plus médiocrement exercé y reconnoîtroit maintenant un ouvrage 
du style grec le plus pur et des plus beaux temps de l'école. 
Le caractère antique de ce monument étant tout-à-fait incontestable, 
llopinion de M. Visconti est qulil représente un jeune Vainqueur aux courses 
du stade, dont la victoire auroit acquis un nouveau lustre par un accident 
semblable à celui sur lequel se fonde Yhistoire apocryphe du prétendu 
berger. Il fait observer à ce sujet que l'usage de rappeler, par la pose ou 
par Faction des statues militaires et athlétiques, quelques-unes des circon- 
stances qui avoient accompagné la victoire, slétoit établi dans la Grèce vers 
la 100e olympiade, à l'occasion de Chabrias ; surla course des adolescens 
aux jeux d'Ülympie, que c'étoit à la 57e qu'elle avoit commencé, et que 
plusieurs statues de ces jeunes vainqueurs se voyoient-dans le bois sacré 
de Jupiter : tels sont les raisonnemens dont se fortifie son opinion. 
Il nous semble toutefois que des rapprochemens aussi savans et aussi 
recherchés sont tout-à-fait inutiles pour expliquer une scène dlune extrême 
simplicité, scène très-commune dans les petits événemens de la vie pasto- 
rale , et qui, par cette simplicité même, sembloit offrir aux arts un heureux 
motif dîmitation. Le premier des poètes bucoliques nlavoit point dédaigné 
lui-même ces rustiques images  et un enfant qui se tire ou se faittirer 
une épine du pied, présentoit en effet dans son action, et même sous plu- 
sieurs aspects, assez de grâce et de naiveté, pour que la peinture ou la 
sculpture dussent à leur tour s'emparer d'un tel sujet  
La nature semble donc avoir été prise ici sur le fait; et lion ne sait ce que 
l'on doit admirer davantage dans ce petit chef-d'oeuvre, ou cette naiveté 
exquise du mouvementde la figure, ou l'étonnante vérité d'imitation qui 
éclate dans toutes ses parties, la finesse de leurs détails, llharmonie "si dé- 
licate de leurs contours. Ün slattacheroit à fäife remarquer C68 beautés 
incomparables surtout dans les formes du dos et dans la jambe qui se porte 
en avant, si lienfant lui-même ne sembloit respirer tout entier dans ce 
bronze, ou llartiste ne slest pas montré moins sublime en copiant fidèle- 
(1) On racontoit qdenvoyé à la découverte des ennemis, il étoit revenu rendre compte à Home de ce qu'il 
avoit vu, sans se reposer dans sa marche, quoique blessé par une épine qui étoit entrée clans son pied. 
(2) Théoc. Id. rv,  11 est en eflet plusieurs fois répété dans les monuments antiques. (V. llflppendzbe.) 
B 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.