Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Jésus-Christ en Flandre
Person:
Balzac, Honoré de
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-3036685
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-3037155
reseaux sous la transparence ambree des tempes et de 
la. poitrine. Cette place palpite, mais cette autre est 
immobile, la vie et la mort luttent dans chaque detail: 
ici c'est une femme, la une statue, plus loin un cadavre. 
Ta creation est incomplete. Tu n'as pu souffler qu'une 
portion de ton ame a, ton oeuvre cherie. Le flambeau 
de Promelhee s'est eteint plus d'une fois dans tes mains, 
et beaucoup d'endroits de ton tableau n'ont pas ete 
touches par la flamme celeste.  
Mais pourquoi, mon cher mettre? dit respectueusement 
Porbus au vieillard tandis que le jeune homme avait peine 
a reprimer une forte envie de le battre. 
Ah! voila, dit le petit vieillard. Tu as flotte indecis 
entre les deux systemes, entre le dessin et la couleur, 
entre le flegme minutieux, la raideur precise des vieux 
maitres allemands et l'ardeur eblouissante, l'heureuse 
abondance des peintres italiens. Tu as voulu imiter a 
la fois Hans Holbein et Titien, Albrecht Durer et Paul 
Veronese. Certes datait n" une magnifique ambition! 
Mais qu'est-il arrive? Tu n'as eu ni le charme severe 
de la secheresse, ni les decevantes magies du clair- 
obscur. Danscet endroit, comme un bronze en fusion 
qui creve son trop faible moule, la riche et blonde 
couleur du Titien a fait eclater le maigre contour d'Al- 
hrecht Durer ou tu l'avais coulee. Ailleurs, le lineament 
a resiste et contenu les magnifiques debordements de la 
palette venitienne. Ta ügure n'est ni parfaitement dessinee, 
ni parfaitement peinte, et porte partout les traces de 
cette malheureuse indecision. Si tu ne te sentais pas 
assez fort pour fondre ensemble au feu de ton genie 
les deux manieres rivales, il fallait opter franchement 
La
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.