Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1917261
DIX- 
avßuvnämz 
SIECLE. 
reduit ä quelques metiers de fondation, aujourdßhui etendant sen do- 
maine sur les mi11e objets que fait naitre une aetualite toujours plus 
grouillante. Certains eris ont pu shpaiser, se transformer, se 100a- 
liser e11 quelques quartiers; jamais 1a rue n'a ete aussi vivante, aussi 
animee. Fin de siecle tous ees a eamelots n qui vendent dans des peti- 
tes voitures du papier 51 lettre, des livraisons populaires. des vieux 
eahiers de musique, des tabourets, des Coupons d'et0fl'es, qui, du matin 
au seir, tapent sur les roues de 1eur voiture, ä coups sonores, les 
a verres ineassables n qu'i1s erient sur un mode majeur; {in de sieele 
celui qui fait maneeuvrer devant vous a einquante transformatiens pour 
vingt eentimes n, eelui qui agite toutes espeees de pantins, qui 
explique ses (r questiens n, qui montre au mur des deeeupages, qui 
vous enseigne 1a maniere de transformer eertain animal en person- 
nage politique. Marehands dhnneaux et de ehaines de sürete, mar- 
ehands de plans de Paris, marehands de crayons, marehands de pe- 
tits jouets meeaniques, tout un monde nouveau arpentant, du matin 
au s0ir,1e pave, aux eötes du raeeommodeur de faiences, de Fem- 
meur, du tondeur de ehiens, de tous les aneiens oeeupants. Et les 
distributeurs Jimprimes, et les a aboyeurs n ä 1a porte des magasins; 
jadis, types isoles, aujourcPhui foule innombrable. 
Mais voiei mieux, faisant coneurrenee aux vivants, les appareils 
automatiques  distributeurs ou balanees  les muets, eomme les 
fontaines Wallaee; eeux-ei fonetionnant des que les a dix eentimes 
indiques n ont ete plaees dans Pouverture, eeux-lä donnant ä qui 
veut une eau perpetuellement fraiehe en attendant que 1e vin et l'eau 
ehamlde eoulent ä Pannee eomme, autrefois, le jour de 1a Saint- 
Louis. 
A la promelmade, a 1a flanerie (PEIUIPGfOiS pratiquöe peut-ätro eu- 
core par les seuls bibliophiles et autres amis des a bouquinistes n 
des quais, le Paris de la fin du siäcle oppose ainsi une circulation, 51 
la fois commergante, industrielle, loittoresque, produisant du bruit 
ou du travail, jamais en arrät, ne quittant sa physionomie du jour 
que pour prendre son aspect de la nuitl 
Vüritable mouvement perpätue] , immense chainon (Pämes humaines,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.