Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1917244
DIX- 
NEUVIEME 
SIECLE. 
quante ans plus tard, George Kastner insistait, a son tour, sur cette 
anomalie. a Que peut gagner, n eerivzlit-il, (c eette pauvre femnle 
qui porte dans son eventaire des feuilles de laurier-cerise et quel- 
ques gousses d'ail? Et eette autre qui colporte de Pamadou (eneore 
en 1848) et des allumettes soufrees, aneiennes? Et celles qui, sur 
quelques ponts, ouvrent un restaurant en plein vent, et vendent, se- 
lon la saison, des harengs grilles, des pommes de terre frites ou 
bouillies, des grillettes, des tranches de porc maigre? n 
Continuant a nous intriguer, les memes metiers heteroclites se 
retrouvent eneore sur le pave parisien de 1892 : il est vrai de dire 
que les marchands de pommes de terre ne sont plus sur les ponts, 
et ont installe leurs a fritureries n dans des eoins de boutiques oü 
leur eommerce parait prosperer. 
Vitrier, marehand de ehiffons, marehand de Pommes de terre ven- 
dant la holla11de au busseau (au boisseau), marehande de poisson 
criant sa a belle crevette u) et sa (c limande a frire n, marchand de 
mouron a pour les petits oiseaux n, marehand ddlabits, de a cha- 
peaux et de souiers n , marehand de marrons, marchande d'huitres, 
marehand de tonneaux, marchand de chasselas ou de pois verts, 
tous sont la, eomme par le passe, ainsi que le joueur dbrgue. qui 
lui, ne parait pas devoir survivre au siecle; et, non seulement au 
eomplet, mais encore augmentes, les disparus ayant ete remplaces par 
un plus grand nombre de nouveaux arrivants. Ici, le rempailleur de 
ehaises, 1a, le marehand d'huitres, en eharrette  la democratie hui- 
triere,  le marchand de tripes assurant aux menageres que 1a 
tripe n'est point chere, 1e chevrier avec ses airs et son beret basques, 
le marchand de diamants pour le verre s'insta1lant sur de hauts 
treteaux, 1e marchand de a sirop de calabre n qui, avec son tonneau 
toujours au frais, est, pour 1a F111 du siäcle, ce quRätait le marchand 
de 0000 au commencement, 1a marchande de glaces trainant sa 
petite voiture drapee ä Titalienne, 1a marchande de petits ballons 
rouges qui eut sa grande vogue sous 1e second Empire, et tant 
d'autres. 
Wais ce que le 
siäcle a 
surtout 
c'est 
däveloppä, 
n, jadis 
a camelot
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.