Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1917203
DIX-NEUVIEINIE 
SIECLE. 
 
apräs le a Tout ä Pögout n, voicivenir le a Rien ä Pögout n. Paris, 
jusquä ce jour, lfavait que pensä ä lui ; ä leur tour, ses voisins älävent 
1a voix, les riverains protestent et se demandent si l'on ne pourrait 
pas purifier 1a capitale sans les infecter. Quels moyens va trouver 
Pavenir! 
J'ai dit, präcädemment, que ce siäcle avait crää 1a rue, 1a rue sous 
ses formes multiples, avec ses boutiques aux brillantes devantures, 1a 
rue qui bourclonne, quhgite un perpätilelva-et-vient, 1a rue, fleuve mar- 
chant, väritable artäre de 1a civilisation moderne, servant a la fois aux 
hommes et aux choses de Passage quotidien, mais la rue a toujours eu 
son peuple special, et peut-etre celui-ci tend-il, non pas ä diminuer, ce 
qui ne se pourrait, mais a perdre s011 caractere individuel, son origina- 
lite dhurefois. Lui aussi, 11e sacrifie plus autant a 1a fantaisie, lui aussi, 
cherche a ötre correct et uniforme. Deja George Iiastner, dans S011 pre- 
cieux ouvrage les Voix de Paris (1857), constatait que le crieur con- 
temporain lfavait plus son franc parler, qu'il etait clevenu un honnete 
industriel se distinguant presque toujours par 1a modestie du main- 
tien et 1a regularite des allures. Jadis, certains petits marchands se 
langaient resolument dans le domaine de la cavatine, jadis, tous an- 
nongaient leur marchandise melodiquement, en mode majeur ou en 
mode mineur; aujourd'hui, beaueoup se contentent d'e1ever 1a voix, 
promenant. leur nlarchandise, 1a 13121921111; sous 1e nez ou devant les 
yeux des passants. Jadis, je veux dire de 1180021 1825, (fetaient 1a 
marchande de soupe se servant de son ventre comme d'un etalage, 
1e marehand de eoeo avec sa belle fontaine enveloppee d'une housse 
de Velours, surmontee d'un genie de 1a Liberte tout reluisant; le mar- 
ehaud de vulneraire suisse avee son immense chapeau de toile ciree , 
mis en bataille; 1a tireuse de cartes, en plein vent; 1a marehande 
d,e11cre  Oscar Commettant nous apprend que 1a melopee d'un 
de ces industriels inspira 51 Spontini un des choeurs de Fernand Cor- 
tez  debitant sa marehandise de porte en porte et 51 des düine; le
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.