Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1916939
INVENTIONS 
NOUVELLES 
MEDECINE. 
 
aus, tout le monde se moquait, nous rapporte le Provincial ä Paris, 
d'un pauvre vieillard qui se disait haute; en 1892, bien des gens 
lfosent pas se prononcer sur les fameuses u maisons hantees n qui ont 
occupe Paris ä plusieurs reprises. 
7      , 
Jusqu en 181:), malgre les curleuses recherches pubhees alors par 
M. Ch. Riehet, presque tout 10 monde ignorait encore Texistenee 
(Pune sciencc lzypnotiqzze; les tables tournalües et les esprits frap- 
peurs etaient tombes dans 1e plus complet discredit; seules, los 
somnambules des faires continuaient 51 voir {1 travers des corps opu- 
ques, ä predire Pavenir et ä prescrire des remedes. A partir de 1878, 
(fest-ä-dire de uis les le ons du rofesseur Charcot 1'11 Y notisnle 
P 9 P v .1 
tourne toutes les tetes, entre triom llant ä PACadernie des Sciences 
1 
sert de suet ä des theses de doctorat en Sorbonne et fait rendre 
7 
aux müdecins le ehemin de 1a Salpetriere. Savants et magnetiseurs 
ambulants sont evalement melan es: Mesmer et 'l'ronchin sont re- 
D 
concilies. Ici, des exhilaitions publiques et theätrales, ridicules et dan- 
gereuses cc n'aya11t jamais gueri personne, au contraire!   Paflir- 
mation est d'un raticien tout 51 fait con uis aux idees nouvelles-  151 
7 7 
des recherches sinceres et techniques montrant ce qu'il peut y avoir 
de bon dans le mavnetisme (r comment 1a sante eut etre infusee 
O 7  7 
transmise donnee ar trrms Usion nerweusc n. 
7 
Lecouteux öcrira 
XIX" 
la science du 
fait 
siäcle a 
justice des impostures du magnetisme n : en 1890, le Dr Fovcau de 
Courmellos posera cette afiirmation : a Le doute nlest pas permis, 
l7zypn0tisnzeES'l', le magnäzisnze es! (fgalcnzent indcfniable. Les dis- 
cussions commencent poul-Pexistence de 1a volonte dans le sommeil 
provoque. n 
lci, les nögations du siecle columengant i lä, les affirmations du sie- 
cle finissant, quoique les plus savants ne se fassent point faute de de- 
clarer quo rien n'est absolu dans le domaiue des scienees positives. 
Memes contradictions en therapeutiqxle. 
En 1800, les frequentes saiguees, des medicaments compliques, 
l'homme suant sang et eau, tue par ce qui devait le guerir. E11 1892, 
plus de saignees, plus de medication compliquee : au lieu dklflai- 
 xrxß snäcuz.  91
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.