Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1916867
DIX- 
NEUVIEME 
SIECLE. 
 
la cravate blanche et Phabit, aura souvent recours ä ces principes 
hygieniques : 1a diete et l'eau.   
Jadis, vieux Souvenir des praticiens de Moliere, le medecin etait 
facilement ridiculise; dans ce siecle, il sera honore, il acquerra une 
Situation toujours plus preponderante, formant, du teste, une popula- 
tion nornbreuse. Il prendra part a la vie publique, se lancera daus 
la politiqile; il deviendra meme une influence avec laquelle on sei-a 
force de compter. Le gouvernement de la Restauration Tapprendra 
principes 
ä ses depens. 
Les medecins, tenus en estirne toute parbiculiere par Napoleon I", ont 
jete un vif eclat sous le Premier Empire. De 1814 ä 1848 leur röle 
sera plus efface; durant cette periode, e11 effet, un seu1 fut appele ä 
1a Chambre des Pairs. La monarchie de Jui11et fut Tepoque des spe- 
cialites, des annonces pharmaceutiques, du charlatanisme medical. 
Ce fut aussi Pepoque des pamphlets, des satires  telles 1'017?- 
laide, te11e 1a Neänäsis meklicale spirituellement illustree par Dau- 
mier  Pepoque des specia1istes se posant en inventeurs de traite- 
ments nouveaux, (c guerissant infailliblement 1), se1011 1a formule 
consacree, a toutes 1es maladies incurables n, inendant les particu- 
liers de prospectus riches e11 eures merveilleuses, declarant avoir 
trouve 1e secret de faire maigrir ou engraisser ä volonte, mieux encore 
affirmant pouvoir a deviner les maladies passees, presentes, et meme 
ä venir 1), faisaht annoncer, partout, ä grand fracas, des consultations 
dont 1a gratuite allait se  du pharmacien specialiste. 
De 1830 ä 1855, 1,011 Vit ainsi apparaitre, speculant sur 1a cre- 
dulite humaine, des inventeurs de toutes especes de medecines, soi- 
disant 110uve11es, medecine plzysigue, plzysiologiqzze, rationnelle, 
clziznique, zmturelle, mellwdigue, dynamique, älectro-plzysico- 
clzinzique, et des preparations aux titres non moins pompeux, aux 
cachets simulant des medai11es, elixirs, gouttes, pilules, mixtures, 
affectionnant les qualiücatifs : (1 merveilleux n, aimn10rte1s n, a tre- 
sor de sante n et autres 11011 moins caracteristiques. 
Aux cötes du charlatanisme industriel, le eharlatanisme medical, 
que Daumier et Charles Jacques se plairont ä ridiculiser.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.