Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1916783
ANEUVIEME 
DIX- 
SIECLE. 
1a clarte rougeatre des quinquets. En 1816, il y avait eu, dans 1e pas- 
sage des Panoramas, des essais interrompus par 1a deconfiture des 
entrepreneurs; mais, en 1818, 1e roi ayant pris 1a nouvelle invention 
sous sa protection et sRätant inscrit comme actionnaire, 1es gens de 
la Cour äempresserent de Pimiter, et 1e prefet de la Seine, M. de 
Chabrol, commenga les premieres applications publiques. Toutcfois, 
malgre Pappui de 1a Cour et des autorites, 10 gaz devait avoir pen- 
dant un certain temps, contre lui, toute 1a classe moyenne. Dans les 
rues des groupes se formaient, des gens venaient möme avec leurs 
quinquets afin de voir clair, se postanl; devant ce a singulier ap- 
pareil du siecle des lurnieres. n 
(c Lorsque, Vers les environs de 18:20, n ecrit, en 1845, le redacteur 
de PAZmanacIL Deünocratique, a 011 commengaa introduire a Paris l'e- 
clairage par le gaz, ce nouveau mode de faire briller 1a luruiere fut 
accueilli pur une grande quantite de personnes avec une incroyable 
röpu1si0n : Teclairage a Thuile etait plus dispendieux, la lumiere 
en etait cinq fois plus faible, Pentretieu plus coüteux : ndmporte? 
le slatu quo eut une armee de partisans; pendant une annee, annee 
dessai dans laquelle il arriva quo le gaz manqua deux ou trois fois 
au Palais-Royal, des hommes desinteresses dans 1a question, des 
journalistes, protesterent oontre Pintrusion du gaz, et rompirent 
chaque jour des lanees en faveur des bees a Phuile. n 
Memes inoidents chez les particuliers et, deja, l'on selevait contre 
un empoisonnement a qu'en bonne police on devrait proscrire n. lci 
encore, finvoque le temoignage des auteurs des Nouveazm; T ableaux 
de Paris qui vont nous introduire chez- le Partisan fanatique du 
(r siecle des lumieres n. a Au milieu de la piece, sur une table ronde 
en töle vernie, s'elevait une grande lampe qu'un domestique vinl: 
allumer. (Yetait un eclairage au gaz. A peine le robinet fut-il tourne, 
qu'une odeur nauseabonde se repandil; dans le salon en meme temps 
que les jets de la lumiere. Los flatteurs pousserent un cri d'admirati0n 
et de surprise. Notre höte triomphant, et prenant un air satisfait, s'ap- 
procha de 1a table comme un professeur qui va faire une demonstration. 
C,est du gaz portatif, dit-il a la compagnic, on me Penvoie tout pre-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.