Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1909927
DIX- 
avnuvnänuä 
SIECLE. 
 
philosophe n,ayant plus ni prejuges, ni illusions, ei; voyant dans 
1a tranquillite le plus precieux des biens. a I1 avait v, a clit le Ina- 
rechal Marmont, quelquefois severe pour lui, a de la generosite dans 
le coeur et de 1a bonte quand les passions de son entourage ne Fem- 
pechaient pas de se rnontrei" tel qlfil etait. n Fort instruit, ayant 
vecu dans Pintimite cPHorace, se plaisant a 1a Satire, fournissant les 
journaux depigrammes mordantes sur 1e eompte des exageres, sou- 
vent plein de iinesse, avec un esprit que personne ne lui ajamais 
conteste, il fut surtout un homrne de salon, un fidele representant de 
1a Politesse et de 1a galanterie dans le sens brillant du XVIIIB siecle. 
(Pest bien 1a le souverain qui, vaincu par 1a maladie, ne pouvant plus 
relever 1a tete, trouvera encore assez dä-propos pour dire d'une dame 
qu'on lui nommait : a Je Paurais reeonnue a son joli pied. a) 
Les premieres annees, 1a physionomie generale de cette Cour fut 
plus austere que riante : ily avait bien les elernents de Pesprit ancien, 
mais le decor et les conditions avaient change. Le roi se laissait aller 
a des attachements qui , suivant Chateaubriand, ressemblaient a des 
passions; ce fut le regne des courtisans, des favoris se succedant dans 
Pintimite du souverain, le comte d'Avaray, M. de Blacas, M. De- 
cazes, Mm de Balbi, Mm du Cayla. Peut-etre Lamartine a-t-il vu 
juste quand i1 a ecrit : a Louis XVIII etait, au fond, tres enclin a 
une revolution qui lui restituerait son tröne, et qui slentendrait avec 
lui pour le consolider par 1a puissance de Pesprit nouveau... (Tetait 
un roi du passe, mais (fetait un homme du siecle. n Tajouterai : et 
c'est ce qui 1e distinguait de son entourage. 
E1; maintenant, comment vivait-on en cette Cour; quelles etaient 
les physionomies royales qui, aux cötes du souverain, allaient peu 
a peu concentrer Tint-eret et Inodifler Tesprit general? 
La vie de Louis XVIII etait tres reguliere, tres ponctuelle. A huit 
heures, entree du premier gentilhomme de 1a Chambre; a neuf 
heures, rendez-vous d'al1aires; a dix heures dejeuner avec les per- 
sonnes autorisees, une fois pour toutes, a venir tous les jours, et 1e 
dejeuner se terminait generalement par quelque petite histoire legere 
dont le Roi avait 1a specialite; de onze heures a midi audiences; a
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.