Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1916469
DIXQ 
"NEUVIEME 
SIECLE. 
que lljuoque arbora le format actuel il parut tellenlent immense que 
vaudevillistes et caricaturistes s'en amusärent ä Penvi, vantant lcs 
a merveilles de 
10 journal dont 
d'une ächelle. 
Yäpoclue n qui trouvait ainsi le journal drap 
1a lecture ne pouvait plus äeffectuer qxfau 
de lit , 
moyen 
Apres 1a presse a public fixe, 1a presse a publie variable; apres 
1es abonnes, apres les u souseripteurs n, comme on disait autrefois, 
1es aeheteurs au numero. Jadis, le journal venait a domicile, sous 1a 
ba11de elassique; desormais, 011 ira le chercher dans 1a rue, au 
a kiosqile x, chez 1a a papetiere n. Jadis, il etait une habitude; de- 
sormais, i1 allait devenir un besoin. C'est sous le second Empire que 
se developpa cette uouvelle couche de lectcurs a l'usage de laquelle 
un iinancier entreprenant fondait, e11 1863, le Petit Journal, premier 
specimen du journal a uu sou, qui restera le type de toutes 1es en- 
treprisess imilaires, tandis quaEmile de Girardin langait, en 1866, le 
Premier grand journal a deux sous, La Liberia. Dix aus apres, le 
grand journal allait encore diminuer son prix de vente; on allait 
voir apparaitre 1es feuilles a einq centimes, debord puremeilt poli- 
tiques, peu a peu a tendances litteraires.  
Ainsi douc, autrefois, une presse restreinte, d'un prix eleve, 
ignorant la reclame, s'adressant a un public choisi, le journal aris- 
tocratique; aujourd'hui, une presse developpee a Pinfini, d'un prix 
toujours plus reduit, sedressaut a 1a IIIEISSB, le journal democratique, 
le journal intermediaire ne donnant pas seulement des nouvelles, 
mais servant aussi de bureau de placement; petites aßiches de l'in- 
timite 0u de 1a famille dont 1e Figaro, avec son esprit toujours in- 
veutif, aura le premier Pidee. Autrefois, une presse centralisee, 
presque tout entiere daus 1a capitale, 1a province nhyant que des 
organes purement locaux; aujourd'hui, une presse inoudant toutes 
les villes, meme 1es plus petites, dbrganes relativenuent importants. 
Autrefois, le journal politique et quelques feuilles speciales; une 
revue, 1a Revue des Dcurz: Zlloncles, un journal illustre, Le Chari- 
vari; aujourd'hui, des journaux pour tous 1es corps de Inetiers, pour 
toutes 1es speeialites, pour toutes 1es reereations, pour toutes les
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.