Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1916357
GOUT 
LITTERAIRE 
GOUT 
INTIME. 
 
rostäes Poeuvre du souverain, 
Paffaire du cousin. 
de mäme 1a tendance au pompeiien 
resta 
Le goüt pour les chinoiseries revint, tout naturellement, a la suite 
de la campagne de Chine, Plmperatrice s"e'tant eprise des etoffes 
et des meubles dont le Palais d'Ete, saccage comme on sait par le 
general Palikao, avait fourni les modeles. Pendant quelque temps, 
il y eut un commerce actif de (c chinoiseries n; toutefois, la vogue 11e 
dura pas, les objets de llEmpire du Milieu qui avaient fait une pre- 
miere apparition sous Louis-Philippe ifetant plus en nombre suf- 
fisant pour permettre a ce luxe de se generaliser. Cela fut un peu, 
comme precedemment sous Louis XV, avec la Pompadour, une 
fantaisie de grands seigneurs. 
Tout autre, dest-a-dire reellement populaire devait etre quelque 
jour, le japonisme qui, des 1863, amusait avec ses (lelicieux albums; 
qui, en 1867, a Plixposition Universelle, fut une revelation et qui, 
en 1878, triomphait completement, inondant llEurope d'objets qui, 
a bien ue tres inferieurs aux roduits anciens n nous dit dans son 
(l v 
Japan Pratigue, un maitre en la matiere, M. Felix Regamey, 
a restent toujours des modeles de grace et de bon goüt n, allant 
meme jusqifa creer en France des u japonisants n, tout un groupe de 
fanatiques d'art et de fideles, presque un culte. Bronzes, meubles, 
tentures, papiers peints, ötofles, le japonisme est aujourd'hui par- 
tout : sur les tablesluxueuscs, assiettes en Satsuma, tasses et theieres 
d'une (lölicate älägance; sur les tables bourgeoises, faiences ä fond 
cräme et porcelaines doräes au fond rouge, dont les manufac- 
tures de Kioto et de Kuteni inondent les marchäs. Aux murailles, 
des kalzemonos et des sabres; sur les meubles, n1ille petits bibelots, 
ileurs ou personnages ; productions de pacotille qui, par leurs procedes, 
se sauvent encore de 1a banalite et produisent au milieu du decor 
ouropeen le plus singulier amalgame. 
Et maintenant, revenons en arriere, PGPOPiOHS-HOIIS ä 1315 püur 
mieux faire ressortir 1a difference entre le goüt du siecle commengant 
et le goüt du siäcle finissant. 
En 1815, salons dorc-äs ou peints,te11dus 
Velours 
tapisseries, en
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.