Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1916304
DIXA 
"NEUVIEZSIE 
SIECLE. 
 
 
les vierges 511a Nlemmling ou äla Van Eyck. Avec 1830, les frontispiccs 
et les encadrements; avec 1892, les couvertures en couleurs des livres 
 art essentiellement moderne  les titres et les encadremerlts des 
revues et des livraisons illustrees. J adis, Pinterieur; aujourd'hui, Pexte- 
rieur. J adis, uue deeoration sobre, aux tendances architecturales; au- 
jourd'hui, une decoration ne respectant plus aueune regle typogra- 
phique, venant, comme un fleuve , sW-i-pandre en plein texte ou mordant 
surles marges. Jadis, 1a Vignette explicative ; aujourd'hui, des couches 
de couleurs veuant animer le texte, si bien que certains livres en- 
rubannes,  encartonnages n, veritables boites de bonbons, nuls 
comme pensee litteraire , xfinteressent plus que pur leurs lavis, par 
leurs enchevetreluents de feuilles et de fleurs. 
Du livre passons a Tameublement, a la decoration des apparte- 
ments. ll y a un style Premier Empire, un style Restauration, 011 
pourrait rnerne dire un style Louis-Philippe; a partir de 1850, il 
nly a plus de style particulier. Ce sont des iniluences multi- 
ples. Du reste, anteriemement (leja, 1a fantaisie avait fait son appa- 
rition. Des 1826, 1e Petit Zlfagasin des [Hades affirme que tous les 
boudoirs doivent etre meubles a 1a turque, (fest-a-dire un divan 
circulaire avec une vingtaine de carreaux, remplaeant 1es chaises 
et les fauteuils. En 1835, le Pezit Courrier des Danzes iäeleve contre 
llinfluence chinoise qui peuple les appartements de meubles bizarres. 
Le meuble Empire, c'est la continuation du classique inaugure 
sous Louis XVI, mais avec une bien plus grande variete. Dans les 
dessins de Denon et de Percier qui doivent servir de modeles pour 
les Palais Imperiaux, il y a, en effet, du grec, du romain, meme 
de llegyptien. La toilette et 1a psyche de Plmperatrice lllarie-Louise, 
le berceau du roi de Rome, offert par la vi11e de Paris, executes par 
les orfevres Odiot et Thomire, enrichis de peintures par Prud'hon, 
tant de fois reproduits par la gravure, sont devenus, pour ainsi dire, des 
pieces populaires. Mais on connait moins et l'on rencontre rarement
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.