Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1916265
NEUVIEME 
SIECLE. 
domaine, considärer Pexdcution typographique, le 
nement et de 1a (löcoration. Au commencement, 
goüt de l'or- 
 Päcole elas- 
sique des Didot avec ses illustrateurs et ses vignettistes, joignant, 
dit fort justement M. Henri Bouchot, dans sa monographie Le Livrß, 
1a perfection metieuleuse des details a une seience magistrale de 1a 
disposition et de la forme des caraeteres, une typographie qui res- 
tera classique par ses travaux superbes, qui, gräce ä Ambroise-Firlnin 
Didot, s'enrichira de decouvertes merveilleuses, reellement populaires, 
comme 1a stäräozypie. Ecole du Consulat, de PEmPire et de 1a Res- 
tauration qui tient le livre jusqlfen 1830. 
Avec la litterature romantique, apparait toute uno decoration spe- 
ciale, egalement dans 1e goüt du texte, qui, violemment, chasse les 
antiques et plaee au premier rang les truczalences moyenägeuses, quoi- 
que cependant les trouveres, les chevaliers bardes de fer et les helles 
coiffees a PYsabeau puissent se voir, des 1815, sur les couvertures, 
sur les titres des almanachs qui, par leurs pages de musique gravee, 
sont alors reellement le livre a 1a mode. Tels Le Souvenir des 111a"- 
nestrels, llällmranaclz des Dames, aux petits Amours frileux, PHom- 
mage (zum Denwiselles redige par lllme Dufrexloy, aux helles chantant 
tout en shccompagnant de la guitare ou de la harpe, PAZmanacIz 
(le'(lie' aux Demoiselles, dont Charles Malo sletait fait Pediteur. Moyen 
säge elassique, gothique, au lieu que le romantisme fabriqua de toutes 
pieces pour llillustration du livre un moyen age abracadabrant et 
u truandesque, n dont les freres Johannot et Deveria furent les illus- 
trateurs attitres. Mais cet amour de la Vignette xfempöeha polnt 1c 
livre de se democratiser. Tandis que les Didot maintenaient haut 
et ferme le drapeau du luxe, les editeurs romantiques tiraient sur du 
papier a chandelle, pour les cabinets de leeture et pour les grisettes, 
des romans dont la bonne societe ne voulait pas. 
(c ll faut alors aux titres, n dit M. Henri Bouehot, le savant et cons- 
cieneieux bibliographe, a de 1'in0u'1' pour Poeil : il faut des frontis- 
pices saugrenus et macabres pour fasciner les foules. Paul Lacroix 
se nomme le bibliophile Jacob et invente des en-tete surprenants, 
des etiquettes folles. Et alors, comme au XVe siecle, comme au vieux
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.