Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1915481
DIX- 
NEUVIEME 
SIECLE. 
 
cependant tout le monde existe, affirme sentencieusement Le Pro- 
vincial d Paris, qui va nous donner quelques chiflres interes- 
sants pour 1a consommation, sous 1a Restauration. (c En 1819, il 
s'est vendu pour 3,'l63,520 francs de maree, pour plus dlun million 
et demi de fromages secs, pour plus de trois millions (Poeufs soi- 
disant frais, et pour environ sept millions de francs de livres de 
beurre. O vous , femmes sensibles, quels cris epouvantables nejetterez- 
vous pas en apprenant qu'on sacrifie ä Comus, dans les cuisines de 1a 
capitale, un peu plus de sept Inillions de tendres poulets, de pau- 
vres dindons, d'insoueiants canards. Soixante-dix mille veaux seu- 
lement ont perdu 1a vie dans le courant de 1a meme annee. Mais, 
le croira-t-on, a peu pres huit mille vaches, dont on deguise avec 
soin le sexe, et qu'on recompense par la mort des Services qu'elles 
ont rendus a nos laitieres, ont rougi de leur sang innocent le 
pave des abattoirs pour etre vendues ensuite a 1a halle comme de 
bel et bon boeuf! n Que dirait notre provincial, aujourd'hui que les 
rnillions de francs et les millions de denrees se sont transformes en 
centaines 
millions! 
Pour 
les vaches, 
1866, 
chiffre de 
8,000 
etait dejä bien depasse. (z Un fait curieux, n lit-on dans Parzk-Guirle, 
(c clest q1fä1 Paris personne ne vend et personne n'ache1;e de viande 
de vache, et cependant, Qon en consornme un peu plus de 46,000 
dans une annee. a) Un peu plus de 150,000, faudra-t-il ecrire en 11892. 
Jadis, le commerce de la a gueule n , ä Paris et dans les villes de 
province, se trouvait circonscrit aux alentours des Helles : lä se 
pressaient beurriers, fruitiers, epiciers, marchands de conserves et 
de salaisons , marchands de volailles et de gibiers. Aujouldhui, de- 
centralisation complete; apres avoir pris possession du Palais-Royal 
et de ses alentours, les specialites gourmandes etalent leurs ri- 
chesses ä tous les coins, donnant ä chaque quartier ses marchands 
de cornestibles. Jadis, boutiques ouvertes, oü gibiers et primeurs ap- 
pendus au dehors, forrnant garniture, remplagaient les decorations 
architecturales; aujourd'hui, exposition de produits exotiques ran- 
ges en ordre derriere des glaces immenses, ä moins que leurs eta- 
lages  fait assez frequent  ne viennent deborder sur les trottoirs,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.