Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1915306
DIX-NEUVIEME 
SIECLE. 
 
1a gravure, pourrait etre encore dälctualite, mais tout ce qui 
touche a 1a table s,est reellement vulgarise dans des proportions 
considerables. Autrefois, 1a gourmandise etait Papanage des grands 
seigneurs seuls : il fallait des circonstances exceptionnelles pour 
que 1e petit peuple püt s'ad0nner aux plaisirs du a bien manger a); 
aujourd'hui, le plus modeste bourgeois voudra avoir une cuisine de 
raffine : i1 soignera sa table, i1 so gloriüera de primeurs qui pren- 
nent place partout, il aura une cave, jadis luxe supreme. Bien-etre 
relatif, assurement, dont il ne faudrait point exagerer Pimportance, 
mais qui n'en reste pas moins un des signes de 1a grande poussee 
moderne vulgarisant jusqlfa 1a gournlandise. 
Au dix-huitieme siecle, 1a cuisine frangaise triomphe sans contesto t 
cent ans apres, on recherchera encore les a chefs n frangais, mais 
1a cuisine n'aura plus son unite dhutrefois, revolutionnee, elle aussi, 
par les romantiques, livree par eux a toutes les influences des four- 
neaux exotiques. Uauteur du Nouvel Almanach des Gourmands 
sfzlevait violemment, en 1825, contre ces innovations propagees par 
les restaurateurs en renom : cc Ici, n ecrit-il, (c c'est un kari a Pin- 
dienne qui, jauni parle Safran, el; charge de piment, arraehe ä ceux- 
memes qui pretendent Pairner des contorsions et des grimaces 
epouvantables. Lä, vous voyez arriver en grande pompe un plum- 
pudding, romantique importation de PAngIeterre, melange de graisse 
et de sucre, de päte et de raisins de Corinthe , de beurre et de vin 
de Madere, qui ne produit ä grands frais quaun goüt equivoque et 
nausäes. 
Bientöt, 
nous n'en doutons 
P35? 
ä cötä 
sublimitäs 
des 
Schiller 
et de Kotzebuä, de Shakespeare et de Byron, le libraire Ladvocat 
va placer le cuisinier allemand et le cuisinier anglais. Bientöt. toutes 
les aberrations d'un art qui n'a point de limites et qui ne reconnait 
aucune regle seront transplantees chez nous; on verra sur nos 
tables des lapins etendus sur un lit de gelee de groseille, des lieüres 
entoures d'une compote de pommes. Bientöt aussi, comme chez 
nos voisins, on mangera chez nous le dessert apres le potage, et 
les entremets avant les entrees. n
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.