Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1914645
DIXA 
NEUVIEME 
SIECLE. 
 
sport favori dugrand Inonde : les lvozwelles ä la main, un piquant 
petit recueil de Pepoque, nous initient a ee qui se passait alors dans 
1a societe fashionable : a Pour le monde speeial qu'il faut appeler, ou 
le monde cheval, ou le monde rider, ou le monde turf, les ernotions 
finales de Chantilly sont preparees par les emotions prelirninaires du 
livre (600112) qu'on peut comparer au carnet de Pagent de change; le 
livre, le calepin, destine a recevoir les paris. 
a Du reste, il nlest sorte de moyens permis qu'on lfemploie pour 
eonnaitre a Tavance Pissue probable de la course. On tache surtout 
de faire eauser les proprietaires de ehevaux, de voir leurs ecuries, et 
(Fassister aux essazk qui se font en quelque Sorte en cachette, au point 
du jour, sur Phippodrome. n 
Deja done, Pagio hippique sevissait;  le bon genre voulait que 
tous les paris se fissent en louis, et vingt-einq louis paraissaient une 
quantite negligeable; mais, malgre tout, malgre les reclames pour 
les choses du zfurf, les courses ne passionnaient reellement que 1e 
cerele restreint de 1a fashion. Une oecupation, presque un metier 
pour les membres du Joekebr-Club; encore un pur spectacle de curio- 
site pour le gros publie.  
Mais voici 1'En1pire, voici, avee un s0uverai11 lui-mexne enrage 
turfiste, les grandes journees, les eoneours internationaux, le Grund 
Prix de Paris fonde en 1862, les hippodromes du bois de Boulogne, 
de la Marohe, de Vincennes, de Versailles, de Fontainebleau, de 
Porchefontaine, sans que cette multiplicite nuise en rien a 1a renom- 
mee de Chantilly, et le pesage, parvis sacre , soigneusement defendu 
par Paristocratie eontre toute atteinte, eontre toute promiscuite dange- 
reuse. Cette fois, comme les benoitonnes epiques de Vietorien Sardou, 
tout le monde parle courses, et fait la cote : onlfentend plus eiter que 
boxes, performances, pouliches alezan et balzanes et autres termes 
techniques agreablement melanges de citations anglaises. Sur les 
courses de cette periode Amedee Achard a donne dans Paris-Guicle 
(1867) la description la-plus precise , la plus pittoresque qui se puisse 
rencontrer : 
a Toutes les 
chaises sont occupäes; 
n'y a pz_1s une place vide 
dans
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.