Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1914597
PLAISIRS 
PUBLICS. 
 
kiosques comme les casinos, comme les villes dkzaux etrangeres. 
Developpement des plaisirs publics, attirance significative Vers 1c 
luxe qui ne se produiront pas ä Paris seulement; qui se remarque- 
ront au meme degre dans toutes les villes de province, elles aussi 
dotees de jardins et de promenades ä 1a mode. Partout Paction du 
dimanche se fera sentir; partout cette journee de paix et de repos, 
si impatiemlnent desiree par ceux que retient un labeur quotidien, 
aura les memes effets. Le siecle avait commence avec ses classes 
maintenues isoläes par 1a forcd des laräjugäs anciens et, inconsciem- 
ment, voici que la promenade, 1a recherche d'air et de distractions, 
mälange, dans une Sorte de comrnunion, gens du haut et gens du 
bas. _ 
E11 1800, il y a encore des promenades privilägiees, des plaisirs 
aristocratiques; en 11890, tout est ä tous, dans 1a mesure des moyens 
personnels ä chacun. De 151 cependant, il ne faudrait point conclurc 
ä une ägalitä parfaite, car pour 1a vie exteärieure comme poufla vie 
intärieure, il s,est reconstilzuä une existence Inondaine qui a scs ini- 
tieäs et ses lmrticularitcäs. 
Apres 1a promenade et 1es distraetions du petit moude, voiei les 
fetes elassiques dont 1a renommee s'est etendue bien au dela des 
limites de 1a eapitale, que les etrangers eux-memes recherehent a 
Tegal des ehoses de haut prix : Longchamps et 1es eourses; deux 
legs du passe qui passionnerent elegants et elegantes de 1a vieille 
soeiete franeaise, qui, du petit au grand, interessent, aujourd'hui, 
1a population entiere. 
Apres 1a Terreur, i1 fa11ut un eertain temps pour que Longehamps 
reprit 1e luxe (Pautrefois. Demandons d'abord a Pauteur du Petit 
Tableau cle Punk quelques renseignements sur 1a physionomie de 
ee long deiile, aux approelies de 1a periode imperiale : 
 Sous 1e Consulat, n eerit-il, (c parurent quelques voitures a quatre
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.