Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1914525
DIX- 
NEUVIEINIE 
SIECLE. 
 
autres att-ractions se trouvent avoir pour 1a soeiete elegante tous 
les Charmes de 1a nouveaute; aujourd'hui, 1a jeunesse et 1a b0ur- 
geoisie, 1e petit comrnerce, frequentent seu1s ees fötes devenues 
legion, agrementees de bals champetres, de concerts, de repräsen- 
tations theatrales, de eourses excentriques ou bizarres, eourses 011 
sacs, courses en sabots, aux eerceaux, aux grenoililles, aux oeufs. 
En 1890 comme en 18115 1a rosiere sera toujours une excellente 
amorce. a O11 se jette dans 1es fetes champetres, u) ecrivait notre 
observateur prefere de 1825, cc pourvu qu'il s'y trouve un maire 
ami de 1a vertu, qui daigne se donner 1a peine de faire annoncer 
par affiche le couronnement d'une rosiere. n Fait significatif, c'est 
de 1814 surtout que date 1e retablissement de tous ces a couronne- 
ments n auxquels Napoleon I" 11'avait guere eu le temps de s1interesser 
et que Napoleon III devait remettre a 1a mode, apres Louis XVIIl 
et Charles X. (c Uexemple de notre monarqile reveille dans les 
coeurs Pattachement aux vertus et aux bonnes actions, n dit Nou- 
garet dans sa plaquette sur Les Rosiäres (1820), a les fetes des R0- 
sieres vont de nouveau inspirer l'amour de 1a sagesse, ainsi que 
nous en donnent Pesperance les fetes du Ineme genre qui ont eu 
lieu lors de 1a celebration de Pauguste mariage de S. A. 1c duc de 
Berry. a) Et c'est ainsi que Suresnes et Romainville se ürent, sous 
1a Restauration, une specialite qui s'est etendue, depuis, a Nan- 
terre et a nombre d'autres villages. 
La guinguette n'a point entierement disparu : 1840 1a trouve en- 
eore comme 011e etait au comlnencement, restaurant de barriere 011 
l'on boit avec avidihö le petit bleu non soumis aux droits, oü un 
orchestre primitif fait danser 1a jeunesse; quelque chose comme les 
jardins (Z biäre des Allemands. Aux Präs-Saint-Gervais, le lilas et 
les rondes folles sur Pherbe; ä Belleville alors en vogue, les bals en 
plein vent, lYule d'Amoze-r, lieu de plaisance, cölebre entre tous, avec 
ses bosquets, ses labyrinthes, ses ruisseaux artificiels, ses statues 
mythologiques. Aspect champätre qu'on chercherait en vain dans les 
guinguettes (le 1890. 
Du reste, 1a caractäristique du siöcle, en sa premiöre päriode, est
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.