Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1914345
DIX-NEUVIEME 
SIECLE. 
 
arrangees suivant Pesprit du moment, apres avoir distrait Youvrier 
dans ses heures de repos, apres avoir egaye Patelier, ont conquis 
ainsi leurs lettres de noblesse. E11 1890, les femmes du plus grand 
monde, continuant 1a tradition du second Empire, iront entendre et 
feront venir chez elles, les reines des cafes-concerts. 
Apres le chant, 1a musique instrumentale, les concerts classiques; 
d'abord oeux de 1a Chapelle Royale, sous Charles X, ou domina le cou- 
rant religieux, oü sbxeeuterent nombre de messes et de motets au 
Saint-Sacrement, puis les concerts du Conservatoire erees en 1828, 
auxquels s'abonnerent 1es mondaines, qui populariserent le repertoire 
et les noms allemands, qui mirent en evidence Beethoven considere 
jusqifalors eomme une espace de metaphysicieil, aussi indechiffrable 
pour la generation de 1830 que le sera XVagner pour 1a generation 
de 1860, qui repeterent a satiete tout 1e repertoire symphonique de 
Mozart, de Weber, de Haydn, de Hasndel. Musique restreinte, public 
restreint. Par 1a suite, d'autres societes symphoniques se creeront; 
aucune nE-itteindral a 1a perfeetion instrumentale du Conservatoire. 
Et 1a passion de 1a musique se developpant toujours, des salles s,0u- 
vriront, ici, pour les virtuoses e11 renom, pour les solistes, pour 
les chanteurs; 1a, pour des seances consacrees speeialement a Texe- 
cution de quatuors, de trios, de sonates. Ici, les pianistes; 1a, la 
musique de chambre; accords syrnphoniques, exercices melodiques 
d'une prestigieuse habilete. Iei, le piano dans son unite; la, Punion 
du vi01011, du violoncelle, de Talto, du piano. Depuis 1830, Paris 
verra ainsi defiler, en des seances dhpparat, nombre de veritables 
equilibristes sur 1a chanterelle ou sur le clavier, qui repandront dans 
1a soeiete feminine 1a maladie des variations, des üoritures, des mor- 
eeaux a effets. Et les salons sous Louis-Philippe se passionneront 
pour les executants a 1a suite desquels viendra Pinvasion des com- 
tesses-pianistes polonaises. Le 5 mai 1845, Mm de Girardin ecrivait :
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.