Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1914146
DIX- 
INEUVIEME 
SIECLE. 
choeurs, aux danses, aux döcors de PAcademie royale de Musique, il op- 
posait ses hardiesses de mise en scene, ses canonnades, ses forte- 
resses s'ecr0ulant sous 1a mitraille, comme a-u siäge de Saragossa, 
OOIHIIIG ä lüssnzet de la cizadcllc (lÄ4nvers,-1e bal du mariage de 1'En1- 
pereur dans Fffonznzc du Siäclc, 1a marehe du Cortäge du Sacre, 
Parrivee triomphale dans PEmpire et [es Cent joursgles cinquante 
tableaux de l'histoire imperiale, defllant au grand complet avec le Vel 
tdrczn. Et dans ce monument oü l'on entretenait ainsi soigneusement 
le Souvenir des victoires de PEmPire, oü, dejä, les pieces coütaient 
cent mille francs, 011 1e beau monde ne venait point parce que ce 
nüätait pas bon genre, parce que 001a sentait ä 1a fois 1a poudre et le 
peuple, les places se payaient de douze ä quarante sous. 
Du reste, theätre tout ä fait particulier qui, suivant 1a (lescription 
qu'on va lire, n'etait pas une scene ordinaire, mais un champ de ba- 
taille, un camp, oü tout le monde montait 1a garde, revätait le bonnet 
de olice oü Pheure des re etitions etait annoncee au tambour oü 
7 7 
1'011 ne trouvait {IS tolfours facilement des fivurants our faire les 
J o 
Autrichiens 
a La garde imperiale, n dib Augnste Luchet dans Paris M0- 
dernc a est 1a Legion (Phonneur du comparse de Franconi : un 
homme a servi pendant deux ans avec distinction, connne antri- 
chien, anglais ou russe, il deviexlt Soldat frangais Pannee suivante, 
avec perspective d'entrer dans 1a vieille garde un an plus tard. Un 
homme s'est mal conduit, il est venu ivre aux repetitions, il est inso- 
lent, querelleur, mauvais camarade, on ne lui inflige point une 
amende, on le Inet dans les Autriehiens : c'est le punir dix fois plus. Il 
ne faut pas les animer ces hommes, il ne fant pas les pousser au 
combat, il fant les moderer, les retenir; ils se blesseraient , ils se tue- 
raient, si les Chefs ne leur repetaient continuellement que tout cela 
n'est qu'un jeu. n Car ceux qui venaient ainsi tous les soirs livrer 
des simulacres de batailles, devant un publie enthousiasme, etaient des 
veterans de Parmee imperiale , ayanh assiste aux combats qu'ils (c figu- 
raient n. 
Ulxlippodrome 
les 
Cirques 
continueront 
(BGS 
repräsentations
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.