Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1914100
442 
DIX- 
NEUVIEME 
SIECLE. 
 
 
Du reste, le public s'inquietait peu de la facture litteraire, de 1' a ecri- 
ture n; ce qu'il lui fallait c'etaicnt des machines a spectacle, 1es gros 
melodrarnes de Bouchardy, eommc le Sonneuzi de Samt-Paul, le 
plus grand succes du boulevard, des pieces a combinaisons, aux in- 
terjections, aux cris, aux significatifs m nous sommes perdus n, m il 
0st trop tard n, aux synonymes byroniens a Enferl Damnation! n 
Succession d'oeuvres qui llgurent encore sur les repertoires de la {in 
du siecle, allant dßäntony (1831) et de Latuzle ou trente-cinq (ans 
de captivile" (18371) a la Closerie des genäls (1846) de Frederic Soulie, 
au  de Felix Pyat. Le mouchoir dllntony deviendra 
classique comme le mouchoir de Tnrzufe  les phrases terribles de 
Marguerite et de Buridan dans la Tour de Nesle lancecs par 
Mm Georges et Bocage restcront gravees dans tous 1es cerveaux. 
Le public des theatres a a crimes n ne devait pas faire un accueil 
moins favorable aux drames historiques mis a 1a mode par Victor 
Hugo et Alexandre Dumas, essajyes par Casimir Delavigne et par 
Lamartine lui-meme. Habitue aux types populaires, aux evenements 
de 1a vie COIIIIIIIIIIG qu'on lui servait journellement, il se trouva {latte 
par cette subite apparition de personnages connus, de grands sei- 
gneurs et de grandes dames, de heros empanaches. I1 se prit des lors, 
d'un respect, d'une Sympathie toute particuliere pour les interpretes 
qui incarnaient a avec tant de noblesse n les ligures illustres du passe : 
c'est de ce moment que date la reelle popularite de l'acteur parvenu, 
soixante ans apres, a detröner toutes 1es autres celebrites, dcvenu 1c 
point de mire de tous 1es regards et de toutes les euriosites. 
Le drame historique a eu aussi son importance dans l'histoire du 
progres au theatre : c'est lui qui a renouvcle l'art de la mise en scenc, 
qui a donne a la Couleur loeale toutc Pimportance qu'elle prendra par 
la suite, et que ne connurent point les epoques anterieures. C'est 
lui qui a fait revivre 1es gens du moyen age ou de la Renaissance dans 
leurs costumes, dans leur decor exact, amenant ccs restitutions 
dont quelques-unes  telle (c Tlieodora n avec la Constantinople dc 
PEmpereur Justinien, avec son Hippodrome et son Palais imperial 
 resteront des modeles de couleur et de luxueuse interpretation, c'est
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.