Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1913468
DIX- 
NEUVIEME 
SIECLE. 
priete, 10111 de songer ä supprimer Parmee, decreta 1a creation d'une 
garde mobile, forte d'envir0n 20,000 hommes, recrutee par voie 
(Penrölements volontaires dans 1a jeunesse des classes ouvrieres, et 
cela dans 1e but evident dendiguer, de diriger des forces qui, livrees 51 
elles-memes, auraientbpu tourner au desordre. Cett-e garde mobile 
qui se distingua contre 1es insurges, qui merita pour les siens Tepi- 
thete de a bouchers de Cavaignae n, qui fut e11 quelque sorte, 1a 
garde oiiicielle du gouvernement provisoire, 11'eut qu'une duree 
ephemere. Des janvie1118l19, 011 commengait a 1a dissoudre. 
Fait caracteristique : c'est 1789 qui avait cree 1a garde nationale; 
c'est 1848 qui porta 1e coup de grace ä cette paisible institution, en 
faisant nommer tous les oiliciers, nleme les  a Pelection, 011 
supprimant Tobligzltion de Yuniforme,  1'011 vit des bandes ifayant 
pour tout signe distinctif que Pequipement fourni par le gouver- 
nement, fusil, sabre, giberne, buffleteries,  en abolissant les com- 
pagnies d'e1ite, ce qui devait amener 1a protestation connue dans 
l'histoire sous le 110m de : a manifestatioil des bonnets a poil u). 
Aveo des armees triomphantes, Napoleon I" avait pu creer PEm- 
pire frangais et entreprendre des guerres de conquete; Napoleon III, 
apres avoir retabli cette forme de gouvernenlent, essaya de reconst-i- 
tuer les armees dhutrefois et de transformer ä nouveau 1a Franco en 
une puissance militaire. Malheureusenlent, quelques annees avaient 
sufIi pour modifier Pesprit du pays. Sous Louis-Philippe, les liberaux 
ne revaient qlfexpeditions lointaines, guerres de propagande et d'af- 
franchissement, defis ä TEurope, discours retentissants; veritables 
appels de clairon lances en pleine paix : alares la proclamation de 
PEmPiI-e, les esprits calmes comme par enchantement, et faisant 
bon marche de 1a gloire, se montrerent peu disposes ä tenter de nou- 
velles aventures. 
Napoläon eut Pi11t11iti011 
siasnle absent, il chercha 
de cet ätat (Fäme : ä deäfatlt de Penthou- 
ä constituer une armöe de mötier, cräant
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.