Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1913027
DIX-NEUVIELIE 
SIECLE. 
nerale plus sombre. Noir ou gris jusqubn 1872, egaye seulement 
par quelques ornements elairs, fantaisiste, taillade, eoupaehe jus- 
qu'en 1878, depuis 10rs, ouvert a toutes les inlluences, depassant 
par le prix des faeons comme par 1a riehesse des etoffes, les extra- 
Vaganees anterieures, llhabillement moderne s'est (lebarrasse de 
1a erinoline pour revenir au pouf et a 1a tournure; puis, brusque- 
ment, il a rejete tout ce qui genait, tout ee qui voilait, il s'est mis 
a draper, a aeeuser, a aeeentuer les fermes. Eeleetique avant tout, 
il avulgarise le eostume eourt, le gracieux a eostume de drap n 
 Atunique, veste, jupe,  deja mis a 1a mede par llßmpirer, ee 
qui ne 1'a point empeelle de revenir aux rohes longues. de nous 
donner a nouveau, eolnme le Direeteire, le speetaele des traines 
balayant les rues. E11 un met, tlßplllS 1872, 1a lutte nla pas eesse 
dlexister entre le feurreau et le (c juponnage n; entre les habille- 
ments simples, aux draps mats ou pelueheux, frustes daspeet, 
ernes d'un vulgaire galon, et les toilettes histeriees, a grands 
ramages, avee leurs boutons eiseles, bronzes, oxydes, avee leurs 
boueles multiples, avee leurs rubans broehes, multicolorees, avee 
leurs vingt etages de volants, avee leur fouillis de dentelles, de 
plisses, de noeuds, avee leurs franges et leurs eeharpes. La rohe. 
bridee a partir des genoux, au point d'entraver 1a liberte des mou- 
vements, restera la partieularite la plus signifieative. 
Toujours les memes tendanees maseulines, mais avee une eer- 
taine mievrerie : on verra des gilets, des petites vestes, de hauts 
eels droits, dits (c cols coeher n, des eravates tembantes, des cha- 
peaux mous. A eöte de eela, les immenses pardessus, veritable 
tembeau de Peleganee et de 1a gräce, les longs paletots a taille, 
les redingotes, les limousines, les evaterproofls, uniformes-earapaete 
eaehant presque jusqulau sexe de eelui qui les porte, jurant quelque 
peu avee les mantilles, les visites et autres elegantes eonfeetions por- 
tees de 11870 a 1880. Plus tard, 011 renoncera aux vetements lourds 
et longs, on dägagera ä nouveau les toilettes, d'in1menses cols Müdi- 
cis, äävaseront harmonieusemellt, de lögäres petites pölerines se 
jetteront sur les äpaules.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.