Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1912947
DIX-NEUVIEINIE 
SIECLE. 
1a longue traine imposante, et le luetit 00513111118 eut pendant un moment 
1'im ortance d'une uestion aoliti ue. Mais 1a ßunesse tint bon et 
P J 
jusque Vers 1864, il fut laissä a sa veäritable destination. dest-zi-dirc 
qu'il ne parut que dans les voyages, ä 1a campagne et aux eaux. n 
La crinoline avait re räsentvä 1a 0m e et  Llette- 1a '11 JG courto 
q 1 
fut le sans-fagon, Tintimite : ainsi se retrouvaient dans les modes les 
scntiments du jour. Apres avoir ötä solennel et guindö, aprös avoir 
trainä par genre dans les Salons et dans les thöätres des robes däune- 
suräes, des flots  aux alluros de 1780, 011 se 
prenait de passion pour ce vetement pratique  i1 1a  
1111e legerete et des facilites de 1000111011011 cpfclle 11e connaissait plus. 
Contraircment ä ce qui setait produit sous Louis-Philippe, 1:1 Cour 
faisait prevaloir et penetrer partout ses preferences esthetiquos. La 
province, 1a villegiature, les stations balneaires oheircnt au mot 
(l'ordre; il se crea, pour le plein air, des 1110des speciales qui, trou- 
vees commodes, reapparurent, 1a saison fmie, dans les villes, faisant 
le bonheur des bourgeoises et des ouvrieres. Telles les casaques. les 
capuchons, les capelines, les a marins n, les a vareuses n, les a saute- 
en-barque, 1) les a garibaldi n, et autres petits paletots charges de 
passementeries; tels les peignoirs ajustes, les chapeaux de paille 51 
larges bords, les guimpes legeres, toutes ehoses qui acquirent 11110 
vogue durable. Aux toilettes somptueusesd aux rohes de soie 111'0- 
chee, lamee d'or 011 dargent, sbpposaient ainsi des costumes, des 
tissus ordinaires. 
Ce qui predonlina depuis 1852, ce furent les etofTes il couleurs 
claires, avec une preference marquee pour le bleu, avec un engoue- 
ment inoui pour le vert, avec une secrete sympathie pour le gris- 
perle; ce qui sdmposa le plus, comme denolninations, ce fut le sou- 
venir des expeditions militaires,  nuances Sebastopol, Magenta, 
Solferino, Pekin,  et cela Pendant que TOrient introduisait les 
rayures africaines, dounait droit de cite au burnous algerien avec 
ses glands en poil de Thibet, et creait le ulanteau a Imperatrice n 
qui, de 1a France, se repandit sur l'Europe entiere. Influence exo- 
tiquß 5131501319 ä notre siecle, qui produira les vestes (c zouave n,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.