Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1912686
-NEUVIEME 
SIECLE. 
 
frit des souliers de couleur crajmuclsaisi, dest-ä-dire, d'un vert un peu 
plus fonce. ll faut conclure de lä que l'amour fait pälir les crapauds. n 
Nlest-ce point ä 1a meme epoque qu'on verra surgir des couleurs 
a souris effrayee n, agraine de reseda n, a araignee meclitant un crime n, 
(c eau du Nil n, tandis que les etoffes, de tous points semblables 51 
celles de la periode preeedeute, se trouveront pompeusement bap- 
tisees stokoline, pekin, mandarine, velours (Plspahan, gros dlOrient, 
popeline, silenie, zinzoline, canezou, bazazinkoff et autres noms 
plus 
moins 
ronflants. 
Aussi earacteristique que les lnodes de 1'En1pire, le costume de 1a 
Restauration subit cependant des influences differentes. E11 theorie ge- 
nerale, avant 1815, ce sont les robes plates enserraut comme un 
sac;_apres 1815, c'est sur ces memes rohes, une surellarge d'0rne- 
ments, un echafaudage Jetoffes, de draperies flottantes ou ajustees. 
Anterieurement, tout etait reduit a sa plus simple expression; actuel- 
lernent, tout avait pris de Tampleur, aoeusait des formes vohuuineuses. 
Dans 1a pratique, il y eut deux courants, l'un purement esthetique, 
l'autre conforme aux idees qui prevalaieut alors eu haut lieu. Ici 
les capotes gigantesques, les cabriolets cintres, les caleehes a passe 
demesuree, les sentinzcnts, les fourrures de toutes espeees, les boas 
de martre ou de plumes frisees entourant delicatement le cou, 1es cols 
a FEdith, les echarpes si faeiles a nouer, si gracieuses eu leurs cou- 
tours, les robes descendant ä peine jusqukl 1a cheville et se couvrant 
de bouillonnäs. La, les robes montantes, les echancrures voilees par 
des flots de dentelle, les eorsages a  1a SC3PLI131PG n, les bandeaux 
a a la vierge v, une certaine severite da11s les eouleurs, une recherche 
dhusterite dans les Coupes. Teudance, surtout visible sous 1e regue 
de Charles X, et qui montrait eomme un besoin de reaction contre 
les decolletages, contre les insuflisances de 1a toilette depuis le 
Directoire. 
Däs ce moment, jusquKlx Papparition de la criuoline, le costunle 
ne se modiiiera plus que partiellement, cfest-ä-dire dans ses dätails; 
le fond restera le mäme. a O11 ne remarqua parmi les nouveautäs 
transcendantes, n dit M. Augustin Challanlel en son Haistoirc de la
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.