Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1912645
DIXM 
avßuvnäxuß 
SIECLE. 
Jlfozles,  une nouveaute, avec ses gravures d'H0race Vernet,  
nous apprend que, a guidees sans deute par quelque Sentiment de 
reconnaissance, les helles avaient emprunte aux chapeaux des ofllciers 
allies les plumes de eoq dont elles ombrageaient leurs fronts u). 
Ainsi apparurent le chapeau ä la prussienne, disgracieux couvre-chef 
de cuir noir et luisant, de forme conique, aux ailes relevees par 
une courroie, et le chapeau ä 1a Russe, veritable a tuyau de poele a) 
en feutre, agremente, sur le cöte, de trois grosses plumes d'au- 
truche continuantles hauts tromblons de PEmPire. 
Les actualites politiques, sous cette double forme, ne durerent 
qu'un instant : les modes britanniques, dont la contagion sYatait (lejä 
fait sentir sous le Consulat, allaient, aussitöt apres, prendre une 
serieuse et durable influence. Chose vraiment inconcevable : jamais 
peuple ne fut plus ridiculise par nous, et jamais lueuple lfexerdga pa- 
reil empire sur nos institutions, nos Inodes, nos faeons de parler. 
Uabord, comme 011 Tavait fait, precedemment, en 1804, on se cou- 
tenta de rire de ces debarquements (Pinsulaires commengunt ä 
travers Paris leurs promenades de curiosite; (Fabord, on shmusa 
fort de ces bandes de jeunes Anglaises, qui se montraient dans les 
promenades, engoncees, emmitouflees, avec des boas, avec des fraises 
serrees au cou, avec des chäles aux pointes singulieres, avec de petits 
chapeaux plats sans plumes ni rubans, ou avec des casquettes-melon, 
ou avec d'en0rmes capotes aux bords denteles, süävasant au-dessus 
du front, mais peu ä peu, bizarre consequcnce, Tangdonlanie s'em- 
para des esprits, et malgre satires, vaudevilles, caricatures, calem- 
bours, pur 1a force des choses, sans meme s'en (louter, les femmes 
se mirent ä imiter ces accoutrements singuliers. 
Alors, sur les grands chapeaux de paille se placerent, en guisc 
de voile, les carres de gaze verte qui reviendront ä plusieurs re-V 
prises, quelquefois dans une intention hygienique; alorsles spen- 
cers, quelque chose comrne un habit qui aurait ete Coupe entre 
1a taille et les basques, remplacerent Pancien corsage; alors, toute 
une collection de vetements de dessus vint couvrir, engoncer 
les Franeaises qui, depuis vingt ans, semblaient insensibles aux
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.