Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1912629
DIXA 
-NEUVIEME 
SIECLE. 
 
tires en arriere et tordus au sommet de la tete en un cone tronque. 
L'Empire devait se faire remarquer surtout par ses couvre-cliefs; 
le turban, 1a toque, le chapeau. Souvenir des conqiletes de Bona- 
parte en Egypte, le turban, coiffure favorite de Mm de Stael, regut 
les noms les plus divers et se {lt en foulard, en mousseline, en ma- 
dras, un des luxes du moment,  ce qui ne Tempechera pas , pourtant, 
d'orner la tete des grisettes, des cuisinieres, des nourrices, sous 
forme d'un fichu de eouleur chiffonne de meme faeon. 
Apres le turban, apres la toque et le bonnet que l'on verra reap- 
paraitre a des epoques differentes, 1a place la plus considerable ap- 
partient au chapeau, de Velours au commencement du regne, de 
feutre en 1805, de cachemire en 1810, de soie en 1813, tantöt d'un 
volume restreint, tantot d'une envergure consitlerable; telles les im- 
menses capotes du Consulat sous lesquelles la ligure semblait placee 
an fond d'un entonnoir. Inaugurant la coiflure liabillee, les ehapeaux 
se nouaient sous le menton au moyen de brides, prenant soit au 
sommet soit a 1a base de la coiffe. Alors, reoonnnencerent, comme 
sous Yaneien Regime, les exagerations et les constantes inventions 
des faiseuses. (c I1 est de rigueur, v) dit La Mesangere, a que la femme 
elegante regoive tous les jours la visite de sa marchande de modes, 
paree que, tous les jours, il se fait quelque ehangement important, 
quelque deeouverte nouvelle. a) Mais aussi, a force de revetir les 
formes les plus extravagantes, le cliapeau {init par ne plus ressem- 
bler a rien : tel Pindeseriptible couvre-chef de Mm Georges, tel 
le feutre empanache de lWh Mars. 
A part Deghen, Paeronaute, qui eut son instant de celebrite, et la 
comete de 1811 qui tint a laisser dans tous les domaines le souvenir 
de son brillant eclat, le theatre, et les exploits militaires furent 
seuls a fournir les modes dhctualites. 
L'Empire, du reste, devait exercer une influence heureuse sur les 
industries ou les aecessoires ayant en vue la toilette. ll vit ainsi se 
developper les mousselines, triompher definitivement les fleurs ar- 
tiilcielles, revenir le corset (hiver de 1809-1810), se vulgariser les 
toiles de coton peintes, apparaitre les cachemires, autre conse-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.