Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1912461
DIX- 
NEUVIIIJME 
SIECLE. 
 
1v1mß 
Girardin, 
formös 
lendemain 
Rävolution 
frangaise, 
(lepoilillailt peu a peu leur forme exotique, alaandonnant les ten- 
dances specialemexit politiques de la Restauration, se franeisailt, sie- 
largissant; tour a tour mondains, bourgeois, litteraires, artistiques, 
religieilx meme, leur derniere incarnation. Ainsi compris, le olub 
apparaitra comme le salon de l'homme, un terrain neutre oflrant 
aux gens du monde des facilites de rencontre, sa11s les cötes ceremo- 
nieux de la Visite. A la femme, les jours de reception attitres chez 
elle; a l'homme , les rendez-vous d'un local banal. La consequence 
sera que tous deux vivront moins ensemble de la vie interieure, qifils 
auront leurs intimes, leur existence particuliere, se retrotivant seule- 
ment dans le monde. Plus le siecle avancera, plus cette tendance s'ac- 
centuera. Quelle que soit leur position soeiale, llhomme et la femme 
de 1825 suivent encore les habitudes du bon vieux temps; l'homme 
et la femme de 1890 ont rompu avec toutes les traditions. 
C'est la monarchie de" Juillet qui devait voir reaplaaraitre, sous leur 
seconde forme, lesclubs interdits par llEmpire. Vers 1840, 011 comp- 
tait a Paris, quatre cercles : Le Grancl cercle, le Jockey, le Cercle 
Agricole, l'Union auxquels vint sadjoindre, deux annees plus tard, le 
Petit Cercle du cafef de Paris. Si l'on veut connaitre les norns des 
elegants de llepoque, il faut Consulter la liste des membres de ce cercle, 
au premier rang desquels liguraient Roger de Beauvoir, le prince Bel- 
giojoso, Alfred de Musset, le comte Decaen, le comte de Vergennes, 
Odoart, lord Seymour, Septeuil, de Viel-Castel, dest-a-dire tous les 
jeunes hommes celebres par leurs excentricites, par leurs tendances 
esthetiques, par leurs bons mots ou par leurs chevaux de course, 
les (lanclys, les lions. 
A cote des cercles mondains devaient egalement se creer peu a peu 
des cercles destines ä des publics speciaux. Sous la Restauration 
chaque ville de province avait eu son cercle liberal et son cercle con- 
servateur; de 1840 a 1860 on vit s'0uvrir a Paris le Cercle des Clze- 
mins de fiel", le Cercle Samt-Hubert pour les ohasseurs, le Cercle des 
Arts oü se rencontraient notaires, banquiers, commergants et bour- 
geois 
retiräs des 
affaires.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.