Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1912380
DlXv 
NEUVIEME 
SIECLE. 
 
rige par u11e femme ä 1a fois litteraire et philosophique, aussi versee 
dans les questions de politique exterieure que dbrganisation sociale, 
lllme Adam. Lä se tinrent de vöritables entrevues, lä se forgerent des 
discours, lä se crea une ecole de gouvernement. Plus heureuse que 
George Sand, 11011 moins accueillante et 11011 moins spirituelle, 
Mm Adam est arrivee ä fonder une revue qui a decomlvert et conduit 
sur le chemin de la celebrite nombre dHä-crivains et dlartistes. 
Loin de (lisparaitre, les Salons sont donc aujourd'hui, partout; im- 
mense tache (Yhuile qui couvre 1a France de reunions mondaines ou in- 
times, de soirees concertautes ou academiques, de centres litteraires 
ou politiques. Les nweurs, los formes exterieures se sont modifiees, l'in- 
fluence s'est amoindrie, l'l'1abitude de se reunir les uns chez les autres 
n'a point (lisparu. a Autrefois, 1) dit Claude Vento dans S011 livre Les 
Salons de Paris en 1889, a chaque jeune femme, lorsqßelle devenait 
maitresse de maison, adoptait un a jour n qui prenait u11e place feuda- 
mentale en son existence. La porte sbuvrait regulierement aux amis, 
qui se retrouvaient, chaque semaine, ä jour fixe, dans le grand Salon 
u11 peu solennel, aux meubles d'acaj0u habilles de Velours d'Utrecht, 
devant 1a cheminee carree, e11 marbre blanc, sur laquelle Pinevitable 
pendule Empire marquait gravement les heures de bonne causerie. 
Les familiers, toujours les mämes, devenaient pour ainsi dire,  les 
meubles n du logis. Chacun avait sa place marquee, son fauteuil 
favori, s011 coin ä 1a table de whist, Jecarte ou de piquet. 
 O11 savait ä Favance qui 1'011 rencontrerait et 1'011 s'e11 faisait 
une fete... On lisait, 011 causait, et 1'011 a disait n. 
Autrefois, le Salon devait ätre froid et correct; auj 0urd7hui, il est de- 
venu un a hall n, caest-ä-dire cette immense salle formant tout ä 1a fois, 
Salon, 
atelier, 
cabinet 
travail, 
ä-IVGG 
serre, 
meubles 
divans , 
sophas, 
immenses invitant au repos. 
Aujourdhui, il n'y a plus un a jour v mais des jours, des petites et 
des grandes receptions, des matinees et des soirees; fetes de toutes 
sortes aux noms anglais, -1'ex0tisn1e le plus 21 1a mode dansles choses 
de 1a fashion,  garden-party, five o'clock et autres; a on se voit n 
chaque soir; a 011 sassemble n chaque matin. Les reunions deviennent
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.