Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1912355
LES 
SALONS 
LES 
CLUBS, 
USAGES 
MOEURS. 
 
et devint pour quelques-uns, une porte dentree. Dans le tableau : 
(fixe lecture du poäme de Plzilippe-Azeguste, poeme de Pareeval de 
Grandmaison, Mm Aneelot dont 1a täte parait avoir ete singulieremellt 
posee, a peint elle-meme avee un certain esprit 1a physionomie, jeuue 
ou vieille, de tous eeux que l'amour des lettres reunissait autour delle. 
La France litteraire du temps, au grand complet. sans parler des 
peintres et des musieiens. 
Si l'on nommait des academi-  L4  ' 
eiens, chez M" Aneelot; chez Mm de   . kt  11;, 
Girardin, 1a femme eminente qui      
a donne au theätre et au journa-  
lisme tant d'oeuvres distinguees,   
depuis le poeme de Jlladeleizze jus-     
qlfä 1a Joie "fait peur, jusqlfä ces Eid M), 
Letzrcs Parisiennes,  modeles  j  
de ehroniques  si souvent evo-      
quees au eours de ce volume, on    
fit et deüt deputes et aeademieiens.   
Mais ee salon des Champs-Elysees f"? X  
11e devait pas se eontenter d'etre une d-X g   
   i          
sorte de eontlnuatlon du salon de  g    i; 
Mme SQPhiQ Gay; Vers 1853, n (1011113 Fig. 1ss.-Mmß Ancelo.l4(1792-1875';. -D'apres la 
en plein dans un des travers du jour,  13313?" ("gmm (G"le"ie de z" 
le spiritisme : on y fit tourner les ta- 
bles, on y evoqua les esprits, on s'y entretint avee feu Balzae, avee 
feu M. de Beaujon, et tandis que les assistants, a plus spirituels que 
spirites n, selon le m01; cPArsene Houssaye, se eontentaient d'esquisser 
un sourire railleur, Nlm" de Girardin, regulierementtombait en syneope. 
Apres Mm Recamier, apres Mm Ancelot, apres le vieomte de Lau- 
nay, Phötel de Castellane, eelebre durant de longues annees, qui put 
se glorifier de la premiere salle de speetaele eonstruite, en ee sieele, 
dans 1a demeure d,un particulier. C'est 151 que, de 1835 ä 1842, deux 
femmes, egalement celebres par leurs oeuvres et leur influenee soeiale, 
Mm" d'Abrantes, Reime Sophie Gay, se partagerent 1a direetion de ve- 
 xxxe sltcua.  37
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.