Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1911809
DIX- 
NEUVIEME 
SIECLE. 
tistes habiles, aux piäces littäraires et mräme philosophiques, qui eut 
les honneurs d'un prologue d'ouverture rimä parkun poäte ultra- 
fantaisiste, Fernand Desnoyers, et dont le cräateur ätait lui-möme 
uu homme de lettres d'un certain taleut, Duranty. 
Depuis lors, Guig110l,jaclis cantonne dans ces deux promenades, sbst- 
repandu partout ;_il a etabli des treteaux dans toutes les villes, ä tous les 
coins de Paris : jardins, squares, pelouses, places publiques ont vu 
affluer les personnages celebres de 1a comedie enfantine, Polichi- 
nelle, Arlequin, Pierrot, Cassandre, Colombine, 1a mere Gigoglele, 
jouant aujourd'hui comme autrefois, la T entatiozz de Saint-Antoine, 
1a Przbe de Päkin, les Dmnes de Za Halle, le Clmz de Zu nuärc 
Äliclzel, 
bäton. 
autres 
pantalonnades 
assaisonnäes 
force 
coups 
ll ya plus, et (fest 1a que se montre 1a caracteristique du siecle, 
le theatre enfantin a, peu a peu, interesse, attire a lui les gens les 
plus graves dans toutes les elasses de la societe. Lorsque Voltaire 
faisait venir les marionnettes a Cirey, lorsque Goethe eerivait une 
piecette a l'usage du petit monde, 11i l'un ni l'autre 11e se ClOIItEIlGIIlS 
qu'il se creerait des theatres de pupazzi 51 l'usage des grandes per- 
sonnes, que des hommes de talent, Theophile Gautier, Gerard de 
Nerval, Charles Nodier compteraient parmi les fanatiques de ce genre, 
qubn verrait Maurice Sand et son ami Eugene Lambert. tous deux 
eleves de Delacroix, se livrer a ce passe-temps humoristique et char- 
mer ainsi, de 1847 a 1872, les soirees du Chateau de Nohant; qu'un 
jour meme, vers 1863, un autre ecrivain, Lenlereier de Neuville, 
transformerait en pupa::z' des personnages Vivants du monde poli- 
tique etlitteraire et, sous forme de simples mariounettes, porterait 
Tactualite dans les Salons. 
Apres les g-uignols de Füge mür et de Penfance, les jouets. Eux 
-0nt grandement profite des decouvertes recentes, mais tandis que 
le jouet de luxe, se perfectionnant toujours, est parvenu ä creer de 
veritables objets d7art, le bon vieux jouet populaire restant im- 
muable, n'a rien perdu de S011 influence aupres des enfants. C'est 
lui qui domine dans les kiosques des jardins publics, en 1890, comme
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.