Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1911585
DIX-NEUVIEIHE 
SIECLE. 
 
Assurement, pareille a explosion de larmes n ne se verrait plus 
chez les meres contemporaines, quoique l'amour des enfants ue soit 
pas moindre aujourd'hui, mais en se developpant, en se perpetuant, 
la faiblesse maternelle s'est assagie. Jamais, du reste, Feducation 
lfavait ete aussi feminine, dans le sens de 1a douceur, jamais 
Tautorite des parents lfavait ete aussi relächee. Il semblait qu'il 
fallüt tout permettre, tout pardonner ä Tenfance par celä meme 
qu'elle avait ete longtemps comprimee. Les meres de cette generation 
furent des divinites familiäres, des providences domestiques, ecaI-tant 
avec empressement de la route suivie par leurs enfants tous les 
petits obstacles et ennuis. 
Notre siecle a tout fait" pour rendre Pinstruction attrayaute, pour ap- 
prendre aux enfants avec facilite, pour les transformer e11 autant de 
puits de science, mais eet enseignement precoce et faetice a nui, dans 
u11e certaine mesure, au developpement naturel des qualites imagina- 
tives ; souvent, il a empeche la fantaisie de germer, Tindividualite de se 
former. D'0u Pabsence dloriginalite propre ä cerbaines periodes; d'oi1 
le petit nombre (Tesprits distiugues issus de la bourgeoisie aplanie 
par le niveau du juste milieu, alors que toutes les intelligences du 
pays viennent des deux extremes sociaux, d'en haut ou d'en bas. Ce 
sont les enfauts des anciennes classes privilegiees, ce sont les en- 
fants d'0uvriers et de paysans qui fournissent aux lettres, aux arts, 
aux sciences, leurs plus grandes gloires, faisant ainsi trionlpher ä 
la fois les principes dheredite intellectuelle et dkävolution democra- 
tique. 
Voici donc les enfants au lainacle : Gavarni n'a qu'il venir, gt sous 
son crayon satirique les a enfants terribles n prendront forme. O11 avait" 
eu, autrefois, les petits polissons, les petits espiägles, les gamins des 
rues, 1a jeunesse präcocement ämancipäe des classes roturiäres; 
Penfant terrible 0st le produit du sicäcle, 1a räsultante (PUB milieu 
particulier. I1 räpond, si je puis mhxprimer ainsi, ä un Gtat d'äm0, 
faisant corps avec les moeurs et les idäes du moment, au point qu'on 
a peine ä le voir en dehors du classique inteärieuxj laourgeois. Du reste, 
cräature parfaitement däsagröalale, larätant Poreille ä tout, räpätant
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.