Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1911502
NEUVIEBIE 
SIECLE. 
 
Musset sont dejä bien passees de mode  se leve ä huit heures, 
so coiffe d'un bonnet de dentelles, surveille les legous de sa petiie 
fille, prend son bain 51 domieile, va admirer 1a Prisc de Corzstan- 
tine, dTloraee Vernet, passe au manege, achete, eomme son aieule, des 
etoffes et des fleurs, ne meprise 11i les equipages soigneusement 
atteles, ni les coüteuses laarures, mais, mue par un singulier esprit 
de calcul, d'eeonon1ie mesquine, elle ne craindra pas de courir los 
magesins au rabais pour er trouver des capotes ä vingt-deux francs, 
des bonnets de tulle ä sept livres dix sous x. Elle dine plus tard, 
va au theätre plus tard, ou bien joue au whist fort sagement 
avee quelques jeunes amies, et malgrelv cette existence mouvclnentöo 
prenant fin assez avant dans 1a soiree, 110 se couche guere passe 
minuit. 
Apres eet e1nboui'g'e0isement, 1890 reprendra tout Peclat, toute 
1a febrile activite de 1a periode initiale. Les noms, les habitudes. 
les Inoeurs auront pu changer; 1a vie de Pelegante ne se sera pas 1110- 
difiee. A ee point de vue, Toeuvre du siecle reste debout, a peine enta- 
mee par Tinvasion des moeurs etrangwäres, ang1aises ou americaiues. 
Malgre les seances ehez 1es pätissiers et chez les couturiers, 111a1g1-e 
les a Expositions n des grands dmagasins, auxqilelles une mondaine ne 
saurait se soustraire, 011 retrouve 1es chapeaux de cinq Cents francs, 
1a promenade au bois de Boulogne devenu a 1e Bois n tout eourt. 
le manege, les petits et les grands Salons; le tout assaisonne d'11a- 
bitudes prises un peu laartout, colnme ces Yisites, en groupes femi- 
nins, aux Musees, aux curiosites de 1a capitale, choses dont 1es femmes 
a 1a mode, autrefois, sdnquietaient peu. Car 1a a genreuse n moderne 
est esthetique et 1ettree : e11e a subi l'air ambiant, et, contrairement- 
aux femmes chic du second Enipire qui ifosaient pas affieher trop 
ouvertement ce quielles savaient, e11e fait montre de nombreuses 
connaissances, toujours a Tafiüt de ce qui est nouveau, raffine, seyant, 
original. 
La femme des generations precedentes avait des heures oü e11e 
shppartenait, ou e11e etait au); siens, a son interieur; 1a fenime 
actuelle continuant Mm" Benoiton, de joyeuse memoire, n'a plus
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.