Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1911357
LES 
'EMMES 
LEER 
ROLE. 
fluence exercee par Wlerther sur la societe du jour, XYilhehnine popu- 
larise par les grandes-duchesses, Zenobie, Zoe, Zoflora, Zulma clötu- 
rant (liguenlent la liste; --l0ngue et pittoresque nomenclature qui ne re- 
tablit pas seulemeut la personnalite eivile de toute une generation 
feminine, qui donne Porigine de nombreux noms eucore courannuent 
en usage; veritable document sur les moeurs, les idees, les präfe- 
rences de la laeriode initiale du sieele, qui permet, ce senlble, de 
restituer avec plus de precision les multiples physiononlies abri- 
tees derriere, qui rnontre avec quel soin 011 clrerehait des pre- 
noms extraordinaires, pour que les jeunes persennes ne fussent pas 
exposees ä confusions regrettables avec leurs cameristes. 
Voici les femmes de la Restauration, plus minces, plus päles, plus 
agreables que helles,  la beaute classique semble ne plus etre ä la 
mode,  avec des apparences de malaise, quelques-unes äexergant 
ä copier les airs et les attitudes des ilgures de mzksel. Les unes, 
femmes dencien regime, cachent leur coquetterie avec un soin ex- 
treme, marchexlt les yeux baisses comme si elles sortaient de leur 
ogive; les autres frappent, au contraire, par Peclat de leur laarure, 
tenant ä bien prouver que leurs maris ont en main le sceptre de l'in- 
dustrie. A la froideur calculee des profils romains succedera le melan- 
colisme lqyrronien mis ä la lnode parles hommes. Comme beaute la 
reine incontestee sera Mm de Barante; comme elegance, Parbitre 
supreme sera 1a duchesse de Berry. 
Mais les traits douteux ont pris 1e haut du pave et, s'il faut en croirc 
Mm de Girardin, nombre de femmes du jour qui, certes, ne manquaient 
pas d'esprit, avaugaient leurs jolis pieds quand on regardait trop long- 
temps leur visage. Jfautres ecrivains, i1 est vrai, attribuent cetie Sorte 
de timidite 51 des motifs absolument difTererlts. a Tandis que 1a 
fennue du premier Empire, eerit l'un d'eux, visitant Paris en 1825, 
affecte une certaine cränerie et supporte sans baisser les yeux 19 fell 
des regards etrangers, 1a femme de 1a Restauration, modeste et 
meme gauche, faeileluent absorbee dans ses laensecs, est une re- 
veuse et une nlelancolique. Alors meme qu'elle fixe quelqlfun d'une 
Inaniere dirccte et prolongöo, ses regards sont abseuts de 1a per-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.