Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1911324
DIX- 
VNEUVIEBIE 
snäcus. 
 
(c La Parisienne est, avant toute chose, gracieuse; sa beaute con- 
siste dans Panimation de son Visage, dans le feu brillant de sa pru- 
nelle; sa taille est svelte, allongee, aux contours delicats. Le develop- 
pement de 1a poitrine et des epaules est un peu restreint, mais ses 
hanches sont hardiment acctlsees, sa jambe artistement nlodelee. 
Leur pied est petit, avec le cou-de-pied cambre et eleve; eHes 
peuvent lutter, sous oe rapport, avec las scüoras espagnoles, qui, 
comme chacun sait, ont des pieds admirables. E11 generell, les bras 
de la Parisienne sont gracieusement attaches, arrondis, termines par 
des mains petites, douces, du plus charmant contour, et surtout ex- 
cessivement soignees. n 
Or je ne sache pas que rien doive etre retranche, aujourd'hui, a ce 
Portrait emanant d'un observateur fidele, d'un appreciateur sincere 
des Charmes de 1a Parisienne. 
Et maiiltenant, a l'aide des portraits peints, a1'aide des beautes 
soigneusement deerites par les eerivains et les romaneiers, eherehons 
a restituer les types du moment, eeux qui servent dbrigiual, eeux 
don't 011 retrouve faeilement, dans une epoque; l'a11ure, le eostume, 
le ton, 1a faeon detre et meme jusqifa la faeon de dire; mais sans 
vouloir en rien generaliser, saus pretendre appliquer a toutes les 
elasses 1a physionomie d'une elite soeiale seule appelee a faire flgure 
dans le monde et devant 1a posterite. 
Voiei les femmes du premier Empire, opulentes, aux assises so- 
lides  ainsi les aimait le maitre  au regard eonquerant, a 1'atti- 
tude fiere, aux fraiehes earnatioils, a Pappetit robuste, du reste, 
mangeant pour se faire du teint. Les mouvements ont une certaine 
larusquerie voulue , les poses, multiples et diverses, sont savamment 
etudiees ; l'ensemble, quelque peu charnu, ne manque pas de majeste. 
Telles 1a duchesse de Bassano, la eomtesse Regnault de Saintalean- 
d'Ange1y, 1a eomtesse Visconti, Pauline Borghese, Caroline Murat, 
la prineesse de Salm, Mm Ilainguerlot, Mme de Ponte-Corvo, Mm Re- 
eamier elle-meme, quoique avee plus de ilonehalanee dansle corps, 
avee plus de melaneolie dans le regard, quoique avee eertaines re- 
miniseenees (lix-huitieme sieele.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.